Rester mince et en bonne santé toute sa vie grâce aux régimes protéinés

Rester mince et en bonne santé toute sa vie grâce aux régimes protéinés

Posté dans Articles, Maigrir le avec 8 Réponses

Pour perdre rapidement du poids et se stabiliser sur le long terme, il existe de nombreux types de régime, avec chacun leurs spécificités et leurs recommandations. Cependant, 2 régimes se distinguent particulièrement par leur richesse en protéines, enzymes qui possèdent la particularité de faire fondre la masse graisseuse et de conserver la masse musculaire, le régime hyperprotéiné et le régime hyperprotidique.

Quelle est la différence entre un régime hyperprotidique et un régime hyperprotéiné ?

Ces deux diètes protéinées plébiscitent la forte consommation de protéines mais diffèrent sur le type de protéines à absorber. En effet, le régime hyperprotidique prône les aliments riches en protéines d’origines animales, faibles en glucides et lipides. La cure hyperprotéinée recommande plutôt les protéines pures sous forme de poudres, soupes ou préparations spéciales. Ces deux régimes ont l’avantage de provoquer rapidement l’impression de satiété grâce aux protéines qui stimulent la création de corps cétoniques, efficaces pour couper la faim et provoquer une sensation d’euphorie. La perte de poids s’enclenche rapidement et de façon exponentielle. Avec ces deux diètes, vous pouvez facilement perdre jusqu’à 12 kilos en 4 semaines. Néanmoins, si la perte s’effectue rapidement, elle demande d’énormes efforts psychologiques et peut se résorber lors de la phase de stabilisation.

boisson hyperproteinée

Boisson hyperproteinée pour maigrir

Avant d’entamer un régime hyperprotidique ou hyperprotéiné, il faut se préparer à manger régulièrement la même chose, car les aliments recommandés sont peu nombreux et une lassitude risque de s’installer. Le risque est donc de raccourcir la première phase, celle qui permet une forte perte de poids, pour pouvoir passer à la phase de croisière, voire de stabilisation, et faire rentrer dans son alimentation plus de nourriture. Or, la stabilisation ne doit s’effectuer qu’au moment où votre poids est idéal, au risque de vous démotiver. Ces régimes sont efficaces uniquement s’ils sont respectés sur le long terme.

régime hyperprotidique

Aliments protéinés recommandés dans le cadre d’un régime hyperprotidique

Ces cures d’amincissement, par leur faiblesse en nutriment et la perte de poids excessive qu’elles entraînent, doivent faire l’objet d’une consultation avec votre médecin ou un nutritionniste. Le régime hyperprotidique, comme le régime hyperprotéiné, provoquent des carences qui peuvent être comblées par des moyens n’altérant pas la perte de poids. Certains manques sont bénins pour l’organisme à court terme mais mieux vaut être entre les mains d’un spécialiste pour vérifier que cette période de restriction se passe correctement.

Par ailleurs, pour que ces régimes soient parfaitement réussis, ils doivent s’effectuer en 4 phases spécifiques :

– La phase d’attaque :

Cette étape courte (moins d’une semaine) consiste à se nourrir exclusivement de protéines pures, soit sous forme solide pour le régime hyperprotidique (viandes maigres, abats, poissons frais, fruits de mer et laitages à 0%), soit sous forme de poudres ou liquides pour le régime hyperprotéiné (préparations disponibles en pharmacie)

– La phase de croisière :

Cette phase, qui doit durer jusqu’à l’obtention de votre poids idéal (entre 2 et 6 mois), alterne les protéines pures et les légumes recommandés. Les féculents sont toujours interdits.

– La phase de consolidation :

Le but de cette phase est de tenir le poids sur le long terme et de préparer le terrain de la stabilisation. Durant cette étape, vous pouvez réintroduire progressivement les aliments interdits comme les féculents, le pain, le fromage… Les légumes, limités jusqu’à présent, peuvent être pris à volonté, de même que les fruits. Le tout est de se garder au moins une journée par semaine de repas entièrement protéiné. Cette période de consolidation dure environ 3 mois.

– La phase de stabilisation :

Cette période ressemble fortement à la phase de consolidation. Sauf qu’elle doit être le miroir du régime alimentaire que vous devez suivre à vie, afin de garder un poids qui ne met pas en danger votre santé. La phase de stabilisation ouvre le droit à des repas dits « de gala » (sorties au restaurant, commande de pizza…) mais de façon limitée (pas plus de 2 fois par semaine). Pour éviter le fameux effet yo-yo, il est conseillé de garder la journée protéinée et de ne pas faire ses 2 repas caloriques autorisés le même jour.

Pendant toute la durée du régime, il est fortement recommandé de boire 2 litres d’eau par jour. Pour varier les plaisirs, vous pouvez boire du thé, des tisanes ou de l’eau sucrée avec du sirop à 0%. Faire du sport quotidiennement, ne serait-ce qu’une séance de 20 minutes par jour, vous aide à mincir rapidement grâce à la combustion de calories qu’elle entraîne.

diète protéinée

Régime hyperprotidique : idéal pour les personnes en surcharge pondérale

Enfin, étant donné qu’ils entraînent tous les deux une perte de poids très rapide et très importante, ces régimes sont recommandés pour les personnes en forte surcharge pondérale. Ils conviennent aux gens dont le poids menace la santé ou à ceux qui veulent agir avant d’être malades. Si vous n’avez qu’un ajustement de 2 ou 3 kilos, alors tournez-vous plutôt vers un régime hypocalorique consistant à réduire la quantité d’aliments ingérés en respectant l’équilibre des repas ou vers un régime crétois.

Prochainement, nous allons découvrir ensemble comment réussir un régime hyperprotidique et quelles sont les sources de protéines à privilégier.

Attention : Pour votre santé et votre bien-être, il est conseillé de toujours prendre l’avis de votre médecin ou d’un professionnel de la santé avant de modifier votre régime alimentaire.

Vous souhaitez réagir à cet article ? N’hésitez pas à commenter en quelques mots.

Soyez « social friendly » ! SVP Partagez cet article sur Facebook et Twitter

Merci et belle journée 😉 

Abonnez-vous et recevez nos actus avant tout le monde


Vos coordonnées restent confidentielles
Temps de lecture: 5 minutes

8 Commentaires pour “Rester mince et en bonne santé toute sa vie grâce aux régimes protéinés

  • Ce régime est une véritable catastrophe pour le corps. Les kilos perdus se font au détriment de la santé générale, et la présence trop forte de protéines acidifie l’organisme au-delà du raisonnable.
    Vous ne devriez pas faire suivre ces préconisations dangereuses

    Répondre
    • Ralph Articles de l'auteur

      Bonjour Frédéric,

      Je vous remercie pour votre commentaire. Une lectrice m’a demandé ce sujet « régime hyperprotidique et régime hyperprotéiné ». C’est ainsi que j’ai souhaité commencer par expliquer la différence entre les 2. Vous avez lu que je renvoie toujours le lecteur vers son médecin ou un spécialiste de la santé pour vérifier que la restriction imposée par ces régimes qui engendrent des carences ne pose pas de problèmes de santé.

      Je suis tout à fait d’accord avec vous sur la nocivité d’une alimentation trop protéinée qui augmente le taux d’acide urique dans le sang, provoquant ce qu’on appelle communément la goutte. Il faut alterner les sources de protéines : viande, poisson, crustacés, légumineuses, fromages. Et si on peut supprimer définitivement la viande rouge de son alimentation normale et la remplacer par de la viande blanche, c’est mieux. Vous avez pu lire que la période de consolidation et de stabilisation recommandent la consommation à volonté de fruits et légumes, et que la consommation de protéines n’est conseillée qu’un seul jour par semaine. Quant à la période d’attaque, elle ne doit être considérée que sur une période très courte de moins d’1 semaine.

      Suite à votre remarque, j’ai ajouté le paragraphe suivant dans mon article « Attention : un régime est fait pour perdre du poids sur une certaine période, et ne doit en aucun cas devenir votre façon de vous alimenter normalement. »

      Bien à vous,

      Ralph

      Répondre
      • D’accord. Toutefois, je trouve absurde de voir la perte de poids comme une guerre, avec des termes comme « période d’attaque ». A ce titre, je pense que la période de consolidation devrait être l’essentiel de notre alimentation (à savoir beaucoup de fruits et de légumes). Le fait de consommer hyperprotéiné pendant une semaine ne risque que de provoquer un stress aigu pour le corps, pourquoi s’infliger une telle violence ?
        C’est complètement absurde de rester autant de temps sans fruits, et de consommer autant de protéines. Mais bon, chacun est libre de ses choix, après tout

        Répondre
        • Ralph Articles de l'auteur

          Bonjour Frédéric,

          Le jeûne intermittent que je pratique régulièrement de façon instinctive me permet d’éliminer les toxines que mon organisme a pu absorber. Depuis bientôt 6 mois, je consomme beaucoup moins de protéines animales qu’auparavant et pratique une hygiène alimentaire hypocalorique. J’ai supprimé les produits laitiers que j’ai remplacé par du lait de soja. Je ne consomme pratiquement plus de pain blanc. J’ai perdu 15 kilos mais la fonte musculaire est si impressionnante que tout le monde me croit malade. En réalité, j’ai gagné en énergie et mes capacités de concentration sont décuplées. Je prévois des séances de remise en forme en salle pour reprendre du muscle, mais mes cours du soir du mardi au vendredi, y compris le samedi matin, m’empêchent de concrétiser ce projet dans l’immédiat. Alors je me contente de ma ceinture Slendertone pour le moment. J’aimerais refaire du Tai Chi également pour rééquilibrer mon énergie interne.

          Merci pour votre commentaire Frédéric. Belle journée à vous,

          Ralph

          Répondre
          • Oui, et je vous en félicite ! C’est vraiment bien, et comme vous voyez, vous n’appliquez pas réellement cet article ! En tout cas votre mode de vie me paraît très bon (même si je n’ai pas à en juger), et le reproche que j’ai à faire concernant cet article ne s’applique pas au reste de votre site. Merci, bonne continuation à vous et bon week-end

          • Ralph Articles de l'auteur

            Merci pour votre contribution Frédéric.
            Je vous souhaite une belle journée.
            A bientôt sur le blog pour de nouveaux articles.
            Ralph

            PS: Bienvenue au nouvel abonné de Belgique !

  • Une catastrophe SI mal suivi.
    Le problème ne vient pas de l’apport en protéines, mais des carences liées à l’absence d’aliments gras ou fibreux pour « compenser ». Si on parvient à équilibrer sur ce point, le régime tient la route 🙂

    Répondre
    • Merci pour votre commentaire. L’idéal est d’être suivi par un médecin, un nutrithérapeute ou un diététicien qui pourra prescrire les bonnes recommandations pour éviter ces carences. Belle journée à vous.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *