Une carte alimentaire pour mieux consommer

Une carte alimentaire pour mieux consommer

Posté dans Articles, Santé le avec Aucun commentaire

Je suppose que, tout comme moi, vous faites régulièrement vos courses la semaine pour vous nourrir. Vous avez sûrement remarqué à quel point il est souvent difficile de s’y retrouver au milieu de la centaine de produits proposés dans les rayons. Entre les étiquettes composées de noms chimiques, les valeurs nutritionnelles à peine dévoilées ou encore les différentes marques qui vantent toutes des mérites spécifiques, faire un choix raisonné relève parfois de l’impossible. Par conséquent, l’obésité s’accroît de plus en plus dans les pays développés. Particulièrement ravageuse aux États-Unis, il se pourrait qu’une solution efficace provienne de chercheurs de Caroline du Nord.

600.000 produits référencés dans une carte alimentaire

Michelle Obama, Première Dame américaine, lutte activement contre la montée de l’obésité et organise régulièrement des événements visant à promouvoir une alimentation plus saine et plus équilibrée, notamment auprès des jeunes. Pour renforcer son combat, elle a demandé aux multinationales de l’agroalimentaire de lui venir en aide et de proposer un projet visant à lutter contre ce fléau. Ceux-ci ont alors eu l’idée d’éditer un guide alimentaire compilant plus de 600.000 produits, avec des indications précises sur leurs ingrédients, leur valeur énergétique, leur nombre de calories, etc.

Plusieurs chercheurs de l’université de Caroline du Nord travaillent sur cette « bible » de l’alimentation, destinée à informer les consommateurs sur l’utilité et l’influence des protéines, vitamines, minéraux, glucides et autres composants présents dans nos assiettes. L’objectif de cette carte est d’appréhender les soucis d’obésité en amont. Elle aide à la prévention et offre une transparence directe sur ce que les industriels mettent dans nos plats.

Les consommateurs pourront enfin s’y retrouver au milieu des centaines de références des supermarchés et choisir en toute conscience ce qu’ils vont consommer. Espérons que cela change les habitudes alimentaires, que les gens s’aperçoivent que manger correctement est accessible et que cela limite fortement les risques de maladies cardio-vasculaires et de diabète.

Cette carte alimentaire sera uniquement disponible aux États-Unis dans un premier temps. Mais, si elle s’avère réellement efficace dans la lutte contre le surpoids, j’imagine qu’un projet similaire pourrait voir le jour en France. En attendant, je continuerais de vous donner un maximum d’informations et de conseils sur ce blog, afin que vous disposiez de toutes les clés pour une meilleure hygiène de vie au quotidien et que vous puissiez me lire le plus longtemps possible !

Pour rester mince, lisez les étiquettes !

Selon une étude réalisée par des chercheurs espagnols de l’Université de Santiago de Compostela, les femmes qui prennent le temps de lire les étiquettes des produits alimentaires qu’elles achètent pèsent 4 kilos de moins que celles qui n’y prêtent aucune attention. Leur indice de masse corporelle (IMC) serait inférieur de 1,49 point.

A partir de données issues des autorités américaines de santé publique (Centers of disease control and prevention), ces chercheurs espagnols ont observé que, contrairement aux non-fumeurs, les fumeurs s’inquiètent dans une moindre mesure du contenu nutritionnel des produits alimentaires qu’ils achètent.

Il s’avère que 58 % des hommes lisent les étiquettes contre 74 % des femmes.

composition aliments industriels

Lire les étiquettes est important pour comprendre ce que vous consommez

Vous souhaitez réagir à cet article ? N’hésitez pas à commenter en quelques mots.

Soyez « social friendly » ! SVP Partagez cet article sur Facebook et Twitter

Merci et belle journée 😉 

Abonnez-vous et recevez nos actus avant tout le monde


Vos coordonnées restent confidentielles
Temps de lecture: 3 minutes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *