Booster son taux d’hormone de croissance pour perdre de la graisse et freiner le vieillissement

Booster son taux d’hormone de croissance pour perdre de la graisse et freiner le vieillissement

Posté dans Maigrir le avec 13 Réponses

Produite naturellement par le corps, l’hormone de croissance est un élément essentiel de notre organisme. C’est elle qui, comme son nom l’indique, va permettre à notre corps de grandir durant notre enfance et notre adolescence. Par la suite, elle sera produite en moins grande quantité, mais restera tout de même importante dans notre vie quotidienne. En effet, l’hormone de croissance, aussi nommée HGH, joue un rôle indispensable dans la réparation du tissu musculaire et dans l’élimination de la graisse.

Autrement dit, cette hormone est une alliée en or pour perdre du poids, prendre du muscle et lutter contre le vieillissement. A cet effet, je souhaite consacrer 2 articles à l’HGH, afin de vous expliquer plus en détail ses bienfaits sur notre organisme, mais aussi comment stimuler sa production qui se tarit avec l’âge.

Dans cette première partie, je vous explique comment elle agit sur le métabolisme et comment s’en servir pour perdre de la graisse et freiner le vieillissement. Dans un second article, j’axerai sur ses qualités indispensables à tout sportif qui souhaite augmenter sa masse musculaire, sans prendre aucune hormone synthétique.

 Bonne lecture !

 

Le rôle de l’HGH dans l’organisme

L’hormone de croissance fait partie de la famille des hormones somatotropes, sécrétées par l’hypophyse (glande du cerveau). Son premier rôle est de nous permettre de grandir durant notre phase de croissance. Mais ce n’est pas sa seule fonction ! Elle intervient également dans la gestion du métabolisme en général. Perte de poids, ralentissement de la vieillesse, prise de muscle, réparation des tissus… Tout ce qui contribue à maintenir notre corps en forme et en bonne santé découle directement de la sécrétion de cette hormone.

En plus de développer le physique, elle augmente la libido, agit sur la repousse des cheveux et donne une certaine élasticité à la peau. Ses bienfaits passent aussi par une meilleure résistance à l’effort, un sommeil de plus grande qualité, une diminution de la pression artérielle et une activité cérébrale accrue. Elle aide également à lutter contre le stress et l’anxiété.

Maigrir : Tout sur le HGH ou hormone de croissance

Ses bienfaits sur l’organisme sont multiples

L’HGH est donc essentielle à notre organisme tout au long de notre vie. Et comme le temps est mesquin et qu’il a tendance à faire en sorte que nous en produisions moins, il faut alors opter pour différentes techniques afin de booster sa production, pour rester en forme le plus longtemps possible.

Beaucoup de sites vous proposent des compléments alimentaires à base d’hormone de croissance, mais ce n’est pas mon but ici. Au contraire, je vous recommande de l’augmenter de manière naturelle. C’est bien plus sain et sans aucun danger pour l’organisme.

 

Les symptômes d’un manque d’hormones de croissance

Lorsque l’hypophyse ne sécrète plus autant d’hormones de croissance qu’il le devrait, plusieurs symptômes physiques et psychologiques se font ressentir. Pour commencer, vos cheveux deviennent fins et cassants, ils repoussent moins vite. Votre peau se déshydrate plus facilement et du gras apparaît au niveau du ventre, des genoux et des hanches. La fatigue se fait sentir plus souvent, l’humeur joue aux montagnes russes et l’endurance diminue.

Maigrir : Tout sur le HGH ou hormone de croissance

Du gras apparaît au niveau du ventre

Si vous ressentez tous ces symptômes, alors peut-être que vous manquez d’hormone de croissance ! Il est donc temps de se prendre en main et de stimuler sa production grâce à des conseils très simples à suivre, qui auront de nombreux bienfaits sur votre organisme.

 

Partie 1 : Booster son taux d’hormone de croissance pour perdre de la graisse et freiner le vieillissement

À partir de 60 ans, le taux de HGH peut-être de 25% plus faible que celui d’un jeune adulte en pleine croissance. C’est d’ailleurs à partir de 30 ans que le taux d’hormone de croissance diminue progressivement. Voilà pourquoi nous avons tendance à prendre davantage de poids, lorsque nous passons dans la trentaine.

Alors, comment redynamiser sa production d’hormone de croissance ?

 

Jeûner de manière intermittente

Dans un article précédent, je vous avais déjà vanté les mérites du jeûne intermittent pour la santé. Lorsque nous privons notre organisme de nourriture, celui-ci en profite pour nettoyer les cellules mortes de notre corps. Il entre dans une phase de détoxication. Par ailleurs, pour obtenir l’énergie qui lui permettra de purifier l’organisme, votre corps puise alors dans les graisses. Ce qui indéniablement, vous fait perdre du poids.

Par ailleurs, le fait de manger augmente le niveau d’insuline. Or, lorsque celui-ci est trop élevé, l’hypophyse ne produit plus d’hormones de croissance. Ce qui a pour conséquence de vous faire stocker les graisses, puisque l’HGH, qui possède des fonctions drainantes, n’est pas en quantité suffisante dans l’organisme pour vous débarrasser des matières grasses, non nécessaires à votre santé.

Étant donné que vous ne pouvez pas vous priver de manger en permanence, le jeûne intermittent apparaît comme la solution la plus adaptée pour éliminer régulièrement le surplus de graisses, mais aussi de toxines, en stimulant la production d’hormone de croissance.

 

Une bonne nuit de sommeil pour libérer le taux d’HGH

Là encore, je vous avais éclairé sur les multiples bienfaits du sommeil sur l’organisme et sur l’importance d’avoir une nuit réparatrice afin de rester en bonne santé. Sachez que la production d’HGH se déclenche durant le sommeil profond. Avoir des nuits d’au moins 8 heures vous permet de maximiser la production de cette hormone et de lutter contre les effets de la vieillesse. Durant votre sommeil, vous perdez des calories (c’est pour cela qu’il faut se peser le matin, directement en se levant). Grâce à un sommeil profond et réparateur, qui génère une production importante d’HGH, vous pouvez alors maigrir davantage.

 

Un régime alimentaire adapté

Les protéines issues du poisson, de la viande, des œufs, des fruits de mer et des crustacés sont riches en acides aminés. Ces derniers ont une action stimulante sur la sécrétion de l’HGH. Donc, mettez ce type d’aliments à votre menu pour en tirer le meilleur parti. En parallèle, vous pouvez opter pour des fruits et légumes et des aliments qui contiennent des glucides avec un index glycémique (IG) bas. Pour en savoir plus sur le sujet, je vous invite à consulter mon article sur le régime IG.

Autre atout alimentaire indispensable : les acides gras essentiels (principalement les séries d’Oméga 3 et d’Oméga 6). Ils boostent la production d’hormone de croissance et aide notamment à la croissance musculaire. Les acides gras aident à produire des prostaglandines, molécules qui luttent contre l’inflammation musculaire. En mettant à votre menu ce type d’aliment, vous allez assurer à votre corps la force nécessaire pour se régénérer et lutter plus facilement contre les signes du temps. Après un effort, vous pourrez récupérer plus rapidement.

Maigrir : Tout sur le HGH ou hormone de croissance

Les poissons et huiles de poisson sont riches en acides gras essentiels (© Michael Interisano)

Pour consommer des acides gras essentiels au quotidien, vous devez ajouter à votre liste de courses :

Enfin, si vous êtes en surpoids, pensez à faire un régime pour perdre du poids. Cela fera automatiquement remonter votre taux d’hormone de croissance.

 

Réduire le stress et la sécrétion de cortisol

Lorsque vous êtes stressé, votre corps sécrète automatiquement du cortisol. Cette hormone de stress ralentit la production d’HGH. Si vous êtes de nature angoissé et que vous subissez régulièrement un stress, alors il est nécessaire d’apprendre à vous relaxer pour agir sur l’hormone de croissance. Le stress n’engendre pas uniquement une diminution du taux d’HGH dans le corps, il entraîne des insomnies, une fatigue chronique et des difficultés de récupération. Toutes ces actions agissent négativement sur votre HGH.

Si vous êtes régulièrement nerveux, optez pour du yoga, de la sophrologie ou des aliments anti-stress comme du miel, des céréales complètes, du chocolat ou encore des aliments riches en magnésium.

 

Encore une fois, l’hygiène de vie joue un rôle prépondérant dans la préservation de votre métabolisme et de votre santé. Pour que votre corps continue de sécréter des hormones de croissance, afin de vous préserver des méfaits du temps qui passe, il est essentiel de miser sur des aliments sains, d’apprendre à gérer son stress et d’avoir un sommeil réparateur.

Dans la seconde partie de ce dossier consacré à l’hormone de croissance, nous verrons comment booster sa production dans le cadre d’une activité sportive, pour augmenter sa force et sa masse musculaire.

 

SVP partagez cet article sur vos réseaux sociaux. Belle journée 😉  

Abonnez-vous et recevez nos actus avant tout le monde


Vos coordonnées restent confidentielles
Temps de lecture: 8 minutes

13 Commentaires pour “Booster son taux d’hormone de croissance pour perdre de la graisse et freiner le vieillissement

  • Pingback: Booster son taux d’hormone de croissance pour augmenter sa force et sa masse musculaire | Plus Mince Plus Jeune

  • Du grand n’importe quoi votre article quand on sait les dégâts que font les protéines animales sur la santé et…….la planete. Propager ce genre d’infos est irresponsable. !

    Répondre
    • Bonjour Marjorana,

      Vous avez tout à fait raison, et j’approuve parfaitement ce que vous dites. Je suis flexitarien, et j’espère supprimer définitivement la viande animale de mon régime alimentaire. Ce n’est pas facile après 50 ans de régime carné mais je compte bien y arriver.

      Je suis parfaitement conscient de l’impact des élevages intensifs sur l’environnement, ils détériorent la nature et polluent. Les exploitations de grande envergure sont responsables de la déforestation : exploitation du bois pour la fabrication du papier ou de planches de bois, plantations de palmiers à huile, mines à ciel ouvert (or, nickel, etc.).

      Que faisons-nous chacun à notre niveau pour pallier à cette problématique ? Moi, je n’achète plus de Nutella, j’essaie de manger du bio au maximum, j’ai fait planter un arbre en Bretagne, je vais bientôt planter moi-même un arbre dans le cadre de l’opération Earth Hour.

      Le blog Plus Mince Plus Jeune respecte la liberté d’expression de chacun. Plus Mince Plus Jeune défend la diversité humaine, la diversité des corps, et la diversité des modes d’alimentation. Tout le monde a sa place ici, tout le monde a une place. C’est un lieu d’échanges. Ce n’est pas une plateforme spécialisée dans le végétarisme, le végan ou le végétalisme.

      Je vous remercie pour votre commentaire.

      Belle journée à vous,

      Ralph

      Répondre
    • Avez-vous une voiture? Si vous faites 20 000km par année, votre empreinte écologique est 4 fois plus élevée que si vous mangez 3 repas de 100 g de bœuf par jour sur 1 an.

      Répondre
  • J’ai visionné récemment une émission sur Arte dénommée Secrets de longévité, où il est question de populations de très petites tailles protégées du cancer, du diabète et de la maladie d’Alzheimer. Or, il s’avère que ces personnes ont une défaillance génétique et ne peuvent fixer l’hormone de croissance. Des expériences sur les animaux amènent au constat que la privation de cette hormone double leur durée de vie. Ces études semblent très sérieuses. Les travaux sont dirigés par le docteur Jaime Guevara et le professeur Valter Longo de l’Université de Los Angeles. Alors qui croire ?

    Répondre
    • Bonjour Mia,

      Effectivement, il ne resterait plus que 350 individus de cette tribu Laron en Equateur, ils mesurent 1,20 m en moyenne. Les autorités semblent vouloir donner de l’hormone de croissance de synthèse aux enfants de cette tribu pour qu’ils atteignent une taille normale. Or il se trouve qu’ils ne développent pas de maladies dégénératives comme le cancer ou le diabète, ou neurodégénératives comme Alzheimer. Pour visionner la vidéo de ce documentaire, cliquez ICI

      Bloquer la production d’hormone de croissance pourrait-il nous permettre de vivre plus longtemps ? Peut-être bien que oui ! Peut-être bien que non ! Je crois que les choses ne sont pas aussi simples. Pour l’instant, les scientifiques continuent de chercher et d’expérimenter.

      Belle journée à vous,

      Ralph

      Répondre
      • Bonjour Ralph,
        Puisqu’on ne sait pas, pourquoi donner de l’hormone de croissance (ou pourquoi la bloquer) ? Laissons faire la nature dans ce cas. Quant aux enfants Laron, certains préféreront peut-être vivre laids (selon nos critères) mais en bonne santé et d’autres non, c’est une question de caractère. Pour ma part, j’estime que si il y a un doute, mieux vaut éviter les mauvais conseils…
        Bonne journée,
        Mia

        Répondre
      • c’est normal l’hormone de croissance nourrit aussi le cancer lorsqu’il est déclaré.
        Mais sinon l’effect est positif. Leur durée de vie doit etre courte aussi.

        Répondre
  • Quoiqu’il en soit, la meilleure manière d’être épanoui, avoir bonne mine, vieillir mieux, car vivre longtemps mais en mauvaise santé, grâce à la « médecine » occidentale, et tout le mode de vie qui va avec (manger mal, squatter la télé qui t’abruti le cerveau, et le corps), bref j’en passe y’a tellement de choses à dire…

    Donc je disais: la meilleure manière de vivre en bonne santé, passe par le sport, l’activité physique, un mode alimentaire simple et varié, avec des produits de base, j’entends par là non transformé, donc on trouve des beaux légumes, et on les cuisine, et surtout, de la couleur dans l’assiette! 🙂

    le micro-ondes, la télé, les jeux vidéos,etc, poubelle!!

    Merci pour ceux qui prennent le temps de faire ce genre de site, ceux qui prennent le temps de lire, et de se bouger.

    En ce qui concerne l’alimentation, je recommande vivement le bouquin sur les 4 types d’alimentation suivant les 4 différents groupes sanguins (je ne ferai pas la pub du livre et ne citerai pas l’auteur et le titre exact), si tu testes sur du long terme, tu comprends que c’est la base, pour que ton métabolisme soit au top, sans oublier qu’il est indissociable avec… une activité physique régulière..! 😉

    Bref merci Ralph et la team de ce site, vous faites avancer les choses, entre autre en ne mangeant plus de Nutella, en disant que le soja c’est pas forcément la solution, que les prod de synthèse pour prendre du muscle ou tenir dans l’effort physique, bah ouais on peut s’en passer!!!

    Combien de soi-disant coach sportif, qui font des séries de vidéos sr Youtube par exemple, vante les qualités de la Whey et autres trucs chimiques en poudre… alors qu’en gros, la Whey, c’est de la protéine extraite… du lait..! et le lait dans le règne animal, c’est pour les bébés, afin qu’ils grandissent et fassent leurs dents, et après, terminé le lait.

    Désolé je m’égare…

    En tout cas, continuez comme ça, votre site est une mine d’infos.
    On est pas obligé d’être d’accord sur tout, mais globalement, c’est du très bon taf, avec une belle mentalité.

    Répondre
    • Bonjour Simon,

      Vos encouragements me touchent beaucoup et me boostent pour continuer à partager mes articles avec tous ceux qui s’intéressent au bien-être et à la santé naturelle.

      Au plaisir de vous retrouver sur le blog.

      Bien à vous,

      Ralph

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *