Le mal de dos, mal du siècle ?

Le mal de dos, mal du siècle ?

Posté dans Articles, Santé le avec Aucun commentaire

Le mal de dos touche principalement les pays industrialisés et ce n’est pas un hasard. Le manque d’activité physique et l’alimentation font partie des éléments déclencheurs. Nous pouvons soulager ces maux qui peuvent être invalidants et même les prévenir avec quelques précautions et exercices.

Le mal du 20e siècle

On parle depuis de nombreuses années du mal de dos comme étant « le mal du siècle », mais de quel siècle ? Depuis le début du XXe siècle, ce mal ne fait qu’empirer dans les pays avancés industriellement. Il n’y a pas qu’un mal de dos, mais une multitude, que ce soit des douleurs passagères ou chroniques, de statures, génétiques ou causées par une maladie plus ou moins invalidante. Généralement, la douleur se situe au niveau des vertèbres déclarant une dorsalgie, une lombalgie ou encore une cervicalgie et autre torticolis. Plus rarement, nous avons affaire à des douleurs musculaires se situant au niveau des reins ou des trapèzes. Plus de 10% de la population mondiale souffre du mal de dos, et la plus grande partie d’entre elles vit en Occident ou en Nord Afrique.

Les douleurs au dos peuvent être invalidantes

Il n’y a pas qu’un mal de dos…

L’origine des maux de dos

Le mal de dos à plusieurs causes, qui commencent dès le plus jeune âge. En effet, notre dos est sollicité dès nos premiers pas. Cela commence par la posture assise en voiture dans un cosy ou autre siège-auto à quelques jours ou semaines, au lieu d’être allongé dans une nacelle. Cela continue avec le poids du cartable souvent trop lourd. Le fait que l’enfant se tienne mal pour dessiner, écrire ou manger, non corrigé par les parents ou les instituteurs, peut engendrer une scoliose, une cyphose ou une lordose. Une cause typique des préadolescents longilignes et notamment des filles en pleine formation est le désir de cacher la transformation du corps en mettant les épaules en avant. Cette posture voute le haut du dos et peut être compensée à la longue par un creux exagéré dans les reins.

Une mauvaise hygiène de vie nuit à votre dos

Le manque d’activité physique est à l’origine d’atrophies musculaires, un muscle non sollicité finit par se relâcher comme ceux qui soutiennent la colonne vertébrale: les muscles multifides, épineux, semi-épineux ne jouent plus leur rôle de tuteur sur la colonne.

Les douleurs au dos peuvent être invalidantes

Le manque d’activité physique augmente les risques d’obésité

Par ailleurs, le manque d’activité physique augmente les risques d’obésité, qui est également un facteur déclenchant sévère du mal de dos. En effet, les vertèbres lombaires doivent supporter et contrebalancer le poids d’un ventre et d’un torse proéminent. Les gestes pour se baisser contraignent toutes les vertèbres à travailler en dépit du bon sens, le dos se courbe et doit effectuer un effort important et pas naturel pour revenir à la verticale. La personne obèse ne peut se baisser le dos droit, le poids du corps basculé sur les jambes pliées rend la remontée impossible, les genoux étant trop faibles pour supporter la remontée du poids total.

L’inverse est mauvais aussi ! L’alimentation pauvre en calories, pour compenser le manque d’activités n’apporte pas au corps ce dont il a besoin pour la formation, la bonne santé de l’os, la tonicité des muscles. Le manque de bonnes huiles empêche la lubrification naturelle des disques vertébraux.

Des maladies en cause dans le mal de dos

La hernie discale est l’une des causes les plus importantes entrainant un arrêt de travail. Elle provient d’un traumatisme subit par un disque vertébral lors d’un choc, d’une charge trop lourde ou d’un mouvement répétitif usant ce dit disque. Certaines hernies sont opérables, mais la colonne reste fragile.

Les maladies génétiques comme la spondylarthrite ankylosante, l’arthrite rhumatoïde, les arthroses diverses sont invalidantes par l’impossibilité de se mouvoir rapidement et sans douleur. Les arrêts de travail sont souvent définitifs selon l’âge du patient.

Le manque de soleil peut aussi être un facteur aggravant. La lumière et la chaleur du soleil, sans compter la vitamine D que l’on peut y puiser apportent à l’organisme un bienfait pour les os ainsi qu’un antidouleur naturel.

Lutter contre les maux de dos

A chaque problème sa solution, qu’elle soit thérapeutique,  médicamenteuse ou un simple changement des habitudes.

Prévenir dès le plus jeune âge

Les enfants, en première ligne, doivent adopter des attitudes strictes, dos droit dans le prolongement de la colonne que ce soit dans le sens horizontal ou vertical. On allonge la colonne jusqu’à toucher le ciel ou le plafond, mieux vaut remonter les tables, baisser les sièges que courber le dos. Alléger les cartables est aussi une évidence, et d’une simplicité sans nom. Sachant que tout corps est poussé vers le bas par l’apesanteur ou l’impesanteur et augmente dangereusement la masse a porter par l’individu en vertu de sa taille et son propre poids.

Se muscler et s’étirer constamment

La kinésithérapie ou gymnastique corrective aide à remuscler les contours de la colonne pour les distorsions avérées de la colonne. Plus c’est pris tôt, plus les résultats sont flagrants, par contre, ce n’est pas sans douleur !

Les douleurs au dos peuvent être invalidantes

Les étirements sont bénéfiques

Le yoga ou d’autres sports d’étirement ou de respiration peuvent apporter un certain confort au niveau des douleurs vertébrales chroniques.

Faire des bains de soleil

Habiter une ville ensoleillée évite au corps de se crisper par le froid. Les maladies incurables, dégénératives et évolutives seront soulagées par la chaleur du soleil, même si l’humidité ambiante est intense comme au bord de la mer ou de l’océan.

La marche au soleil, apporte à la fois du baume au cœur et une véritable amélioration au niveau des douleurs vertébrales pendant les crises ou en prévention.

Une révolution : le pacemaker lombaire

Une avancée faramineuse dans le soulagement de la douleur vient de faire son apparition dans la douleur de dos. Grâce à une sorte de pacemaker dont les électrodes sont implantées chirurgicalement sur les côtés de la colonne au niveau des muscles multifides, une impulsion électrique est envoyée par le patient au moment des douleurs pour inverser les informations reçues par le cerveau. Celui-ci, au lieu d’avertir le patient qu’il y a un problème en envoyant une sensation de douleur en mettant le muscle au repos, enverra une impulsion dans le muscle le poussant à travailler en contrant son envie de se mettre au repos ! Rappelons-nous qu’un muscle oisif devient un muscle atrophié. Une fois passé le temps d’adaptation à cette machine, on peut rapidement se rendre compte des améliorations et du soulagement engendré par une utilisation quotidienne et non invasive.

Les douleurs au dos peuvent être invalidantes

L’implant anti-lombalgie : une révolution !

Les douleurs de dos sont surtout occasionnées par un choc trop rapide entre l’évolution d’industrie et l’évolution de l’homme. Le corps n’a pas le temps de s’acclimater aux différentes avancées de notre ère technologique, ce qui cause des dysfonctionnements au niveau de notre attitude d’homo erectus et homo sapiens. Les habitants des pays en retard, technologiquement parlant, ont beaucoup moins de problèmes de dos. Ceci s’explique par l’obligation de se mouvoir, marcher, chasser, aller chercher l’eau, porter les enfants, piler, écraser, planter, ramasser…comme nos ancêtres. Nos aïeux qui travaillaient principalement aux champs se plaignaient de courbatures saisonnières par la courbure du dos des heures durant pendant les vendanges ou la récolte des pommes de terre par exemple qu’ils soulageaient rapidement avec des cataplasmes de moutarde ou de grains de blé chauffés. Le reste du temps, leurs mouvements quotidiens même pendant les moissons, l’usage du fléau, le jardinage, les semailles, la traite des bêtes apportaient l’exercice nécessaire à une bonne hygiène du corps. Le mal du siècle découle de l’oisiveté, du tout technologique.

SVP partagez cet article sur vos réseaux sociaux. Belle journée 😉  

Abonnez-vous et recevez nos actus avant tout le monde


Vos coordonnées restent confidentielles
Temps de lecture: 8 minutes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *