Santé : halte aux contaminations croisées

Santé : halte aux contaminations croisées

Posté dans Santé le avec Aucun commentaire

Savez-vous que la majorité des cas d’intoxications alimentaires surviennent à la maison ? Parmi les causes de ces infections alimentaires, la contamination croisée constitue l’un des facteurs majeurs. Elle a lieu au moment où les micro-organismes d’un objet ou d’un aliment contaminé sont transférés à un aliment sain.

Les mains, la nourriture, les ustensiles de cuisine, les surfaces de travail, les torchons et les planches à découper s’avèrent bien souvent être la source de la propagation de ces micro-organismes.

Quels sont les risques que vous encourez ? Et surtout, comment prévenir la contamination croisée ? Plus Mince Plus Jeune vous dit tout !

 

Qu’est-ce qu’une contamination croisée ?

La contamination croisée se traduit par le transfert direct ou indirect de microbes pathogènes d’aliments ou d’objets contaminés vers d’autres aliments. Elle peut aussi être allergène. Elle s’effectue dès lors qu’il y a contact entre un aliment et une surface telle que la planche de travail, le couteau, etc. Vous pouvez découper des aliments allergènes sur un plat, sans que celui-ci n’ait été nettoyé de façon adéquate.

Par exemple, un couteau, que vous avez rincé à l’eau chaude, peut être utilisé pour tartiner un croissant avec de la confiture pour votre fils, qui est allergique aux arachides. Malheureusement vous vous êtes déjà servi de ce même couteau pour préparer une tartine au beurre d’arachide pour votre fille. À l’œil nu, il vous est impossible de distinguer les particules allergènes présentes sur l’ustensile. Malgré tout, le couteau peut engendrer une réaction chez votre fils…

Néanmoins, n’allez pas croire que seule la cuisine est responsable des contaminations croisées ! Elles se produisent très souvent bien en amont de la cuisine. Tous les jours, vous êtes en contact avec un grand nombre d’objets, vous serrez également la main à une multitude de personnes… Tous ces gestes anodins favorisent la transmission de microbes.

Quels sont les risques que vous encourez ? Et surtout, comment prévenir la contamination croisée ? Plus Mince Plus Jeune vous dit tout !

 

Les risques de la contamination croisée

Si vous avez un terrain allergique, surtout concernant un aliment en particulier, la contamination croisée peut provoquer une crise. Comme nous l’avons vu dans l’exemple ci-dessus, un couteau mal nettoyé est source de risque.

Ce risque existe aussi lorsque vous découpez un aliment sur une planche et que vous nettoyez mal celle-ci. Imaginez qu’une personne est allergique aux crustacés et qu’il reste quelques morceaux de votre dernière bouillabaisse ? Vous découpez innocemment quelques légumes et c’est la contamination assurée !

Couteau avec des légumes pour présenter les risques de contamination croisée

Cette même infection peut avoir lieu si vous posez un objet contaminé sur la planche à découper (serviette, assiette mal nettoyée…).

Un autre risque consiste à attraper une intoxication alimentaire. Vous savez que certains aliments doivent absolument être consommés bien cuits. Imaginez qu’il reste des fragments d’une viande crue dans un récipient où vous servez de la viande cuite… vous pouvez dire bonjour à la bactérie E. Coli ou à la salmonelle.

Quels sont les risques que vous encourez ? Et surtout, comment prévenir la contamination croisée ? Plus Mince Plus Jeune vous dit tout !

 

Les précautions à prendre pour éviter la contamination croisée

Sans céder à la panique et à devenir un obsédé de la propreté, vous devez prendre quelques mesures d’hygiène supplémentaires.

Dans la cuisine

Pour manger sans danger, votre cuisine doit être propre et saine. Vous êtes persuadée de désinfecter régulièrement et proprement votre cuisine. Êtes-vous réellement certain de ne pas passer à côté de facteurs pouvant se transformer rapidement en bouillon de culture ?

Désinfectez une fois par semaine votre poubelle pour prévenir le développement des bactéries sans compter les mauvaises odeurs. Ce conseil est également valable pour votre réfrigérateur qui doit être nettoyé de fond en comble tous les mois.

Usez encore et toujours d’eau chaude et de savon propre pour récurer four, gazinière et micro-ondes. Cela vous permet d’éviter la prolifération des bactéries. N’oubliez pas non plus de désinfecter vos éponges et vos chiffons qui sont en contact avec votre vaisselle. Ils sont réputés pour être porteurs de microbes.

Les contaminations dans un réfrigérateur ça existe ! Placez la viande dans le bas du réfrigérateur, les légumes sont à ranger de préférence sur les étagères supérieures. Par contre si vous avez entamé des aliments, stockez-les dans des boîtes totalement hermétiques. Au pire, prenez du film alimentaire.

Mais comme nous l’avons dit plus haut, la cuisine n’est pas la seule pièce de la maison où il faut faire attention.

Dans la salle de bain

Vous adorez les ensembles de serviettes de bain et de gants de toilette que vous avez achetés il y a deux mois de cela. Par contre vous avez la fâcheuse tendance à ne pas les laver régulièrement ou à les jeter négligemment sur un bout de radiateur. Elles sont constamment humides, et constituent un véritable engrais à bactéries !

Par ailleurs, sachez que vos chiffons et vos éponges sont les objets les plus sales dans une maison. En effet, une éponge peut contenir 400 fois plus de bactéries que la cuvette de vos toilettes…

Dans les toilettes

Vous êtes particulièrement fière de la manière dont vous nettoyez vos toilettes, il s’agit de l’endroit le plus propre de la maison. Par contre la chasse d’eau, vous la gérez comment ? Eh oui vous n’y pensiez pas ! La poignée de la porte est aussi un incroyable nid à microbe, surtout si vous ne vous lavez pas les mains en sortant des toilettes (il n’y a pas toujours un lavabo dans cette petite pièce).

Dans la chambre

Vous passez une bonne nuit de sommeil dans vos draps, puis vous vous levez pour prendre votre petit-déjeuner. Votre pyjama transporte peut-être quelques microbes et bactéries et la contamination croisée n’est pas loin !

Chambre et lit pour illustrer la prévention contre la contamination croisée dans la chambre

Pour tuer un maximum d’acariens, qui présentent un potentiel allergène, ou tout autre risque, changez vos draps au moins une fois par semaine. Quand vous les lavez, n’hésitez pas à régler le programme sur 60°C, température à laquelle les bactéries sont détruites.

Pensez aussi à passer un coup d’aspirateur sur le matelas à chaque changement de parure.

Vos objets du quotidien

Vous maîtrisez parfaitement les risques liés à votre portable qui traîne un peu partout. Vu que vous ne supportez pas les traces de doigt dessus, vous êtes constamment en train de le laver.

Pourquoi ne faites-vous pas la même chose avec vos différentes télécommandes ou le clavier de votre ordinateur ? Ces objets doivent être régulièrement nettoyés également.

Quels sont les risques que vous encourez ? Et surtout, comment prévenir la contamination croisée ? Plus Mince Plus Jeune vous dit tout !

Entretenir régulièrement sa maison, prendre soin de ses ustensiles et du textile demeurent les principales précautions à prendre pour éviter les contaminations croisées. Pensez aussi à vous laver les mains plusieurs fois par jour, au moins 20 secondes, pour éliminer toutes les bactéries.

Merci de partager cet article sur Facebook et sur vos autres réseaux sociaux !

Bonne journée ! 🙂

Abonnez-vous et recevez nos actus avant tout le monde


Vos coordonnées restent confidentielles
Temps de lecture: 6 minutes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *