L’oeuf est responsable du mauvais cholestérol : vrai ou faux ?

L’oeuf est responsable du mauvais cholestérol : vrai ou faux ?

Posté dans Santé le avec Aucun commentaire

La consommation d’œuf fait augmenter le taux de cholestérol, paraît-il. C’est pour cette raison que beaucoup de personnes éliminent cet aliment de leur menu. Pourtant, l’œuf renferme de nombreux bienfaits dont il est dommage de se priver. Encore une fois, tout est une question de proportion !

Pour vous aider à y voir plus clair, Plus Mince Plus Jeune vous propose de vous en dire un peu plus sur la relation entre œuf et cholestérol…

L'oeuf est souvent dénigré à tort !

 

Le cholestérol, une molécule indispensable

Contrairement aux préjugés, le cholestérol est un élément indispensable à l’organisme. Tout simplement parce qu’il en a besoin pour fabriquer de la vitamine D, des acides biliaires, des corticostéroïdes ou encore des hormones sexuelles. De ce fait, le corps produit du cholestérol en très grande quantité grâce au foie. Cet organe se sert essentiellement des acides gras saturés provenant de l’alimentation, et non du cholestérol alimentaire. Ce qui revient à dire qu’il n’y a aucune raison pour que vous ne puissiez pas consommer d’œufs !

À noter que c’est un aliment complet avec tous les nutriments qu’il contient : protéines, phosphore, fer, zinc et vitamines (K, D, B et A). Ainsi, si le taux de mauvais cholestérol augmente, il faudra plutôt voir du côté des graisses saturées. Ce sont elles qui font principalement accroître le taux. Les œufs eux, n’en contiennent quasiment pas.

L'oeuf est souvent dénigré à tort !

 

Les œufs, à consommer en quantité raisonnable

Bien que les œufs n’aient aucune conséquence sur le taux de mauvais cholestérol, ce n’est pas une raison pour en manger excessivement. Le plus important est de ne pas s’en priver du tout, car ils sont enrichis en oméga 3. Un nutriment qui s’avère très utile à la fabrication du bon cholestérol dont l’organisme a besoin.

L'oeuf est souvent dénigré à tort !

Dans ce cas, vous devez opter pour le juste milieu pour que votre cœur ne coure aucun risque. Afin de vous aider à y voir plus clair, le résultat d’une étude sur le sujet a été publié en 2008. Plus de 20 000 personnes ont été suivies pendant une vingtaine d’années. Il a été ainsi démontré que consommer jusqu’à 6 œufs par semaine n’avait aucun effet sur le cœur. Vous ne risquez pas d’avoir une quelconque attaque cardiaque avec cette quantité.

 

Les œufs, privilégier la qualité des produits bios

Certes, les œufs sont excellents pour la santé, mais à la seule condition qu’ils soient de bonne qualité. Par conséquent, soyez toujours très attentifs aux produits que vous achetez. Le mieux est de vous orienter vers les œufs bios, c’est-à-dire ceux que pondent les poules élevées en pâture et nourries avec de l’alimentation biologique.

L'oeuf est souvent dénigré à tort !

Dans les œufs issus des poules élevées en batterie, la quantité d’oméga 3 s’en trouve réduit. Cela peut aller jusqu’à 5 fois moins d’oméga 3 que dans les œufs bio. C’est exponentiel !

Donc au moment de faire vos courses, regardez toujours les codes indiqués sur les œufs :

  • Code 0 : poules élevées en plein air et nourries avec des aliments bio
  • Code 1 : poules élevées en plein air
  • Code 2 : poules élevées au sol (élevage intensif, mais sans cage)
  • Code 3 : poules élevées en cage ou en batterie

Le mieux est de prendre des boîtes avec un code 0 ou 1.

Il faut également savoir que ce type d’aliments se conserve très bien au frigo pendant trois semaines au maximum. Dans ce cas, les diététiciens et les nutritionnistes recommandent l’utilisation des œufs conservés pour les plats cuisinés. Par contre, il est préférable de choisir des œufs frais pour les préparations crues comme la mayonnaise.

 

L’œuf a la mauvaise réputation d’avoir un taux élevé de cholestérol. Par conséquent, sa consommation engendrerait logiquement une hausse du taux de cholestérol sanguin. Ce qui n’est pourtant pas le cas, puisque l’organisme le fabrique lui-même dans le foie. Le mauvais cholestérol a plutôt tendance à venir des graisses saturées. Ceux qui adorent les œufs peuvent donc en consommer sans se culpabiliser. Attention néanmoins à ne pas dépasser 6 œufs par semaine. Veillez également à rester prudent face à la qualité des produits si vous souhaitez en tirer tous les bienfaits !

 

SVP partagez cet article sur vos réseaux sociaux. Belle journée 😉

Abonnez-vous et recevez nos actus avant tout le monde


Vos coordonnées restent confidentielles
Temps de lecture: 4 minutes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *