Hydrothérapie du côlon : est-ce vraiment efficace ?

Hydrothérapie du côlon : est-ce vraiment efficace ?

Posté dans Bien-Être le avec Aucun commentaire

L’hydrothérapie du côlon est la version moderne du lavement d’autrefois. Heureusement elle s’avère moins agressive que la version précédente. Tous ne s’entendent pas quant à l’efficacité de cette pratique.

Faisons le point sur cette pratique detox à la mode.

La formation des déchets dans le côlon

Le côlon, appelé aussi gros intestin, mesure en moyenne 15 mètres sur une largeur de 8 centimètres. Le côlon reçoit un bol alimentaire qui a déjà perdu 90% de son eau. La muqueuse du côlon absorbe presque complètement les 10% qui restent. C’est alors que la matière fécale se forme.

Une pratique très ancienne

Le lavement est une pratique ancestrale dont on trouve même des traces chez les Égyptiens. La médecine moderne l’abandonne à partir des années 70. Quant à l’hydrothérapie du côlon, elle est inspirée de la théorie de « l’auto-intoxication », qui lie la stagnation des matières fécales à l’intérieur du gros intestin à la formation de toxines néfastes qui affecteraient entre autres le système immunitaire. Cette théorie a pourtant été réfutée.

Quels sont les bienfaits de l’hydrothérapie du côlon

Les bienfaits de l’hydrothérapie du côlon n’ont pas été démontrés scientifiquement. Selon les adeptes de cette pratique detox à la mode, elle permet de lutter contre les diarrhées, les allergies, les maux de tête, les maladies cardio-vasculaires, les maladies de peau, les inflammations, les diverticules coliques, les douleurs menstruelles, et les addictions.

Instiller de l’eau dans le côlon

La pratique de l’hydrothérapie du côlon consiste à instiller de l’eau dans le côlon (jusqu’à 60 litres) à l’aide d’un tuyau inséré dans le rectum. Sans douleur, elle dure environ une heure. Un appareil régule la pression et la température de l’eau. Il est fréquent que des massages du ventre soient effectués pendant l’opération. Il arrive que des probiotiques soient ajoutés au flux d’eau afin de recoloniser la flore bactérienne. Certains n’hésitent pas à ajouter du café, de l’eau de mer, de la spiruline ou de la chlorophylle à l’eau d’irrigation. Les adeptes de l’hydrothérapie recommandent qu’elle soit effectuée une à deux fois par an.

Les risques de l’hydrothérapie du côlon

Les risques de l’hydrothérapie du côlon sont bien réels. En effet, l’irrigation du côlon à forte dose, peut causer une dilution de la flore bactérienne colique, essentielle à la digestion. De plus, avec cette pratique, la muqueuse du côlon aurait tendance à absorber les toxines. Ceci sans oublier les risques de contamination par les appareils.

Des contre-indications existent aussi en ce qui a trait à l’hydrothérapie du côlon. Les personnes souffrant de troubles cardiaques ou atteints de tumeurs intestinales ou rectales, entre autres, doivent éviter cette pratique. En cas de fissures anales ou d’hémorroïdes, l’opération pourrait être inconfortable voire douloureuse. Cette pratique n’étant pas anodine, il est recommandé de demander conseil à son médecin ou thérapeute si vous êtes atteint d’une pathologie.

 

Pour rester au top, mangez 5 fruits et légumes par jour et pratiquez une activité physique régulière !

Merci de soutenir notre site internet en partageant cet article sur Facebook 😉

Abonnez-vous et recevez nos actus avant tout le monde


Vos coordonnées restent confidentielles
Temps de lecture: 3 minutes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *