Cosmétiques naturels : attention aux faux-amis !

Cosmétiques naturels : attention aux faux-amis !

Posté dans Bien-Être le avec Aucun commentaire

Le début de l’été a été marqué par plusieurs études nous alertant sur la composition de produits d’hygiène corporelle et de cosmétiques naturels. Ces derniers étaient étiquetés comme « naturels » ou destinés aux enfants… mais sur la liste des ingrédients figuraient des substances potentiellement dangereuses !

Face à ce constat alarmant, il devient de plus en plus difficile de faire le bon choix pour ses produits de beauté. Alors, comment sélectionner les bons cosmétiques ? Pouvons-nous faire confiance aux produits dits naturels ? Comment déjouer les pièges ?

Plus Mince Plus Jeune vous propose quelques éléments de réponses !

Deux études pour alerter les consommateurs

Le magazine 60 millions de consommateurs et UFC-Que Choisir ont dénoncé, au début de l’été, la présence de produits potentiellement dangereux dans nos cosmétiques. L’étude menée par 60 millions de consommateurs s’est attardée sur la composition de produits d’hygiène corporelle et de cosmétiques naturels. Le résultat est sans appel : sur 170 produits testés seuls 59 sont considérés comme satisfaisants, 57 sont passables et 54 contiennent des substances dangereuses en trop grande quantité.

De son côté, UFC-Que Choisir s’est intéressé aux crèmes solaires destinées aux enfants. Une fois encore le constat a de quoi effrayer les consommateurs, puisque un produit testé sur trois ne protège pas des UVA responsables des cancers de la peau.

Dans le cadre de cette étude, cinq crèmes solaires dites naturelles ou « bio » ont été testées. La protection a été jugée très insuffisante pour trois d’entre elles et à peine correcte pour les deux autres.

Les cosmétiques naturels, fiables ou pas ?

Identifier les substances dangereuses

Nous savons maintenant que les produits prétendument naturels peuvent contenir des composants nocifs. Mais qui sont-ils vraiment ? Parmi eux, nous retrouvons les substances irritantes qui prennent la forme de savon ou d’agents nettoyants, les perturbateurs endocriniens qui altèrent le fonctionnement des hormones et plus généralement de l’organisme, les substances cancérogènes, allergènes et les nanoparticules très polluantes.

Il est à noter que les grandes marques, tout comme les marques distributeurs ou « discount », peuvent contenir des substances dangereuses. La vigilance s’impose d’ailleurs dès l’emballage ! En effet, il n’est pas rare de lire qu’un cosmétique contient des extraits naturels d’une ou plusieurs plantes ou que le packaging donne l’impression que nous avons à faire à un produit naturel. Mais seule la liste des ingrédients donnera des indications fiables sur la composition du cosmétique.

Déchiffrer les étiquettes pour mieux choisir

Qu’il s’agisse d’un produit alimentaire ou cosmétique, décrypter les étiquettes devrait être un réflexe. Les ingrédients sont listés en fonction de la quantité présente dans le produit.

Pour les cosmétiques, il n’est pas rare que le premier composant soit l’eau. Les choses se compliquent ensuite… Si vous trouvez du PEG, du MIT, du quat, du parabène, des phtalates ou de l’ETDA, vous pouvez reposer le produit, car il est loin d’être naturel.

Il en est de même avec les solutions gommantes qui contiennent une multitude de petites billes particulièrement polluantes.

Les substances naturelles doivent être en tête de liste. Elles sont le plus souvent mentionnées sous leur appellation anglaise ou latine. Les cosmétiques naturels bio labélisés sont de manière générale les plus fiables. Ce qui ne doit pas vous empêcher de jeter un œil sur l’étiquette quand même !

 

Et vous, d’après quels critères sélectionnez-vous vos cosmétiques ?

Merci de partager cet article sur Facebook et sur vos autres réseaux sociaux !

Abonnez-vous et recevez nos actus avant tout le monde


Vos coordonnées restent confidentielles
Temps de lecture: 3 minutes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *