Cancer de la prostate – Partie 2 : les aliments à privilégier

Cancer de la prostate – Partie 2 : les aliments à privilégier

Posté dans Santé le avec Aucun commentaire

Le cancer de la prostate est le troisième cancer dont les hommes souffrent le plus. Comme évoqué précédemment, dans le premier article consacré aux signes avant-coureurs de ce cancer, lorsqu’il est vite décelé, il peut être traité efficacement.

Pour parfaire le dossier sur le cancer de la prostate, voici donc une seconde partie dont le but est d’informer sur les aliments à privilégier pour éviter qu’il ne survienne.

Les bonnes graisses pour évincer le cancer de la prostate

Pouvant toucher un Français sur huit, le cancer de la prostate est particulièrement dangereux. Cela est d’autant plus vrai qu’à son apparition, il se présente asymptomatique et passe souvent inaperçu.

L'huile vierge de courge est recommandée

Néanmoins, le mieux reste de limiter les risques à son apparition. Et pour cela, vous pouvez compter sur l’alimentation ! En premier lieu, sachez que les graisses saturées constituent l’un des principaux amis du cancer de la prostate. Pour évincer ce dernier, il est recommandé de privilégier les bonnes graisses, notamment celles contenues dans l’huile d’olive, de lin, de colza ou de courge. Cette dernière serait d’ailleurs la plus bénéfique pour la prostate. Vous pouvez même grignoter des grains de ce fruit de temps en temps, afin de combattre le cancer de la prostate.

Du poisson au menu

Outre la réduction du taux de matières grasses, le cancer de la prostate peut être évité en privilégiant le poisson plutôt que la viande. Des études ont en effet révélé que les hommes âgés qui se nourrissaient le plus de poisson avaient bien moins de chances de contracter le cancer de la prostate que les autres. Il est certain que les Oméga-3 du poisson aident à prévenir le cancer de la prostate.

Les poissons gras sont recommandés

Saumon, maquereau, sardine, thon, truite, rouget sont des poissons gras riches en Oméga-3

La célèbre revue médicale Lancet avait, en effet, fait mention d’une étude suédoise qui avait duré 30 ans et qui avait porté sur 6 272 suédois. Au terme de cette étude où il avait été diagnostiqué 466 cancers, la révision des habitudes alimentaires des sujets a permis de montrer que la consommation de poisson gras était fortement propice à l’éloignement du cancer de la prostate.

Ail, oignons et autres alliacés pour prévenir le cancer de la prostate

Produits aux multiples propriétés, les vertus de l’ail pour la santé sont innombrables. Au rang de tous les bienfaits de cet alicament, la prévention contre le cancer de la prostate est également à retenir.

Il a été démontré que consommer 1 gr d’ail par jour pouvait réduire le risque de cancer de la prostate de 53%.  Les échalotes sont également des alliées anti-cancer et peuvent faire baisser le risque de cancer de la prostate de 70 %. C’est ce que révèle une étude sino-américaine réalisée en 2007, qui portait sur 709 hommes.

Les alliacées sont d'excellents protecteurs

Quant à l’oignon, ses propriétés anti-cancérigènes ne se présentent plus. Alors, que vous ayez ou non passé le cap de la cinquantaine, il conviendrait dès à présent d’opter pour les alliacées et de vous en servir pour relever vos plats.

Des aliments contenants de la saponine

Pour lutter contre le cancer de la prostate, les aliments contenant de la saponine sont eux aussi particulièrement indiqués. Produits de façon naturelle par les plantes et les animaux, les saponines sont des molécules qui présentent des propriétés très bénéfiques du point de vue médical. Contre le cancer de la prostate, elles sont particulièrement recommandées.

L’oignon, par exemple, contient beaucoup de saponine. De nombreux légumes en renferment également : les épinards, la tomate et les asperges, notamment. Le quinoa, les pommes de terre, le thé vert ou encore les châtaignes sont aussi riches en saponine et s’avèrent être des alliés contre le cancer de la prostate.

Salade tiède de pomme de terre, épinard et asperge

Salade tiède de pomme de terre, épinard et asperge

Enfin, pour vous prémunir de cette pathologie, vous pouvez consommer du ginseng ou du soja. Ce dernier aliment est d’ailleurs excellent dans la mesure où il contient des isoflavones. Ces flavonoïdes sont particulièrement efficaces contre les métastases du cancer de la prostate. Avec le soja, les risques peuvent être réduits de 58%.

La tomate et les aliments contenant du lycopène

Par ailleurs, qui dit prévention contre le cancer de la prostate dit forcément consommation de tomate ! En effet,  ce fruit est chaudement recommandé pour mener ce type de combat.

D’après certaines études, ceux qui mangent de la tomate auraient 45% moins de cancers de la prostate que les autres. Cela serait dû à sa haute teneur en lycopène. Ce dernier est un pigment qui provient de la famille des caroténoïdes, connu pour sa capacité à lutter contre les radicaux libres et la dégénérescence des cellules. Pour lutter contre le cancer de la prostate, il est indispensable d’ajouter de la tomate à vos menus, de préférence cuite avec un corps gras comme l’huile d’olive.

tomate-lycopene

Il n’y a cependant pas que dans la tomate qu’il y a du lycopène. Il est également très présent dans des fruits comme le pamplemousse, la goyave et la pastèque. Ce pigment pourrait même – aux dires du chirurgien urologue Hervé Baumer – constituer un frein au développement d’un cancer déjà déclaré. Des études américaines ont de plus démontré que les hommes qui avaient beaucoup de lycopène dans le sang contractaient deux fois moins le cancer de la prostate que les autres.

Les graines de lin contre le cancer

Par ailleurs, pour prévenir l’apparition du cancer de la prostate, la consommation des graines de lin est vivement recommandée. C’est en tout cas ce que rapporte une étude américaine. Si vous vous demandez par conséquent comment consommer ces graines de lin, pourquoi ne pas tout simplement les moudre et les ajouter à vos salades ou à vos céréales ?

graines-lin

Le jus de grenade, le chou-fleur et le brocoli

D’un autre côté, le jus de grenade est lui aussi très bon pour écarter le cancer de la prostate. Ce jus est un très bon antioxydant, dont il convient de boire 225 ml, au petit déjeuner.

Par ailleurs, il est judicieux de mettre une fois de plus l’accent sur la nécessité de consommer des fruits et des légumes à titre de prévention. Le chou-fleur est lui aussi un bon allié, vous pouvez en consommer autant que vous voulez, car il abaisse de 52% les risques de cancer de la prostate. De même, le brocoli et la choucroute vous aideront eux aussi à hauteur respective de 45% pour le premier et 36% pour le second. Cependant, plutôt que de bouillir le chou, préférez-le plutôt à l’étuvée, cuit ou à la vapeur, il ne faudrait pas qu’il perde ses bonnes propriétés.

grenade

Fruit de la grenade

Pour lutter contre le cancer de la prostate, nombreux sont les aliments sur lesquels vous pouvez compter. C’est notamment le cas des fruits et légumes, du soja, de la tomate et de bien d’autres. Comme toujours, une alimentation saine et équilibrée et la clé d’une bonne santé sur le long terme !

Vous avez des conseils à partager ? Faites-le en commentaires…

Belle semaine à tous 😉

Abonnez-vous et recevez nos actus avant tout le monde


Vos coordonnées restent confidentielles
Temps de lecture: 7 minutes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *