Comment bien choisir sa crème solaire ?

Comment bien choisir sa crème solaire ?

Posté dans Articles, Santé le avec Aucun commentaire

Avec l’été qui arrive à grands pas, il est temps de se rendre au rayon solaire de nos magasins pour faire le plein de crème, d’huile et de lait de protection pour la peau. Mais souvent, arrivé devant le rayon, le choix est si vaste que vous vous sentez perdu et avez tendance à vous diriger vers le flacon le moins cher ou le plus proche de vous. Erreur ! Une crème solaire se choisit avec soin et réflexion afin d’éviter les désagréments d’un coup de soleil, qui pourraient gâcher vos merveilleuses vacances.

Des indices de protection adaptés à votre peau

L’indice de protection (IP) inscrit sur les flacons indique le pourcentage de rayons UV filtrés. Par exemple :

  • un indice de protection 2 arrête 50 % des UV
  • un IP de 15 en stoppe 93 %
  • un IP de 20 filtre 95 % des UV
  • un IP de 30 filtre 97 % des UV
  • un IP de 50 filtre 98 % des UV

Plus vous avez une peau claire et sensible, plus il faudra prendre un indice élevé afin d’éviter les coups de soleil douloureux et dangereux pour la santé. Avec une peau aussi fragile, le minimum est de prendre une protection avec un indice 30, mais n’hésitez pas à aller jusqu’à 60, notamment les premiers jours.

A l’inverse, si vous avez une peau plus foncée et une tendance à bronzer assez rapidement, vous pouvez utiliser une crème solaire avec un indice entre 15 et 25 pour les premiers jours. Vous pourrez ensuite utiliser un produit à protection plus faible (6 ou 10) jusqu’à la fin de vos vacances.

choisir sa crème solaire

Comment choisir sa crème solaire ? En regardant l’indice de protection pour commencer.
© Afssaps

Il existe également d’autres facteurs à prendre en compte dans le choix de votre huile solaire. En effet, si vous avez la peau sèche, je vous recommande de vous tourner vers des crèmes solaires  ou de laits à la texture épaisse, qui contiennent également des agents hydratants. Une peau sèche va encore plus se déshydrater lors de l’exposition au soleil, il est donc conseillé de la nourrir tout au long de la journée.

Passé un certain âge, la peau, même foncée, devient plus sensible et il faut donc se protéger assez fortement durant toutes les vacances. Optez alors pour des indices élevés, au moins 30, pendant toute la durée de l’exposition.

Enfin, qui dit soleil et vacances, dit mer et piscine ! La question de savoir si la crème tient également dans l’eau est légitime. Le mieux reste de prendre les tubes qui mentionnent « résistant à l’eau ». Néanmoins, il convient de savoir que cela signifie que le produit reste à 50% efficace après 2 bains d’environ 20 minutes. N’oubliez pas alors d’en remettre régulièrement après chaque baignade.

Et peu importe votre type de peau ainsi que l’indice solaire choisi, appliquez un lait après soleil chaque soir pour apaiser votre épiderme et prolonger votre bronzage.

Huile ou crème solaire : quelles sont les différences ?

En plus des indices de protection à prendre en considération, il existe un autre paramètre pouvant influencer le choix du produit, mais aussi son efficacité : sa texture. L’huile et la crème se vendent dans le même rayon, ils comportent chacun des indices de protection et des mentions en tout genre, alors qu’est-ce qui les différencie réellement ?

bien choisir sa crème solaire

Comment choisir entre crème et huile solaire ?

Avant, les huiles solaires n’étaient pas aussi efficaces que les crèmes, elles étaient surtout conseillées en fin de séjour ou pour les peaux déjà foncées. Mais le progrès est passé par là et elles possèdent maintenant des vertus protectrices au moins aussi fiables que la crème ou le lait. La grande différence réside principalement dans la texture : l’huile est plus liquide et moins collante que la crème ou le lait. Par conséquent, elle hydrate mieux la peau et laisse un joli effet satiné après son application. Pour les hommes, l’huile à l’avantage de ne pas s’accrocher dans les poils contrairement aux autres produits solaires souvent plus difficiles à étaler pour eux.

Néanmoins, le piège d’une texture plus liquide et plus facile à étaler est d’en mettre beaucoup moins qu’une crème. Les brûlures demeurent alors plus fréquentes avec ce type de produit. Donc, en cas de peau fragile, sèche ou très claire, je vous conseille vivement d’opter pour un lait ou une crème dans un premier temps. Si vous souhaitez ensuite bénéficier du parfum agréable de l’huile, de son effet satiné et de ses vertus hydratantes, attendez d’avoir un teint déjà hâlé et surtout, optez pour une huile avec un indice supérieur à 20. De même pour les enfants, privilégiez les crèmes à indice fort pour leur jeune peau.

Quant au lait solaire, il reste équivalent à la crème en terme de protection et plus hydratant grâce à sa richesse supérieure en eau. Si vous avez la peau sèche, un lait sera plus adapté qu’une crème pour nourrir votre épiderme mais à indice équivalent, vous bénéficierez de la même protection des UV.

Avant votre choix, lisez l’étiquette

Les produits solaires restent des produits cosmétiques, fabriqués avec des agents actifs naturels mais également chimiques. Je vous ai récemment parlé des dangers concernant certaines substances contenues dans le maquillage et les articles de beauté, sachez que certaines propriétés décrites dans cet article se retrouvent également dans les crèmes solaires, tels que le parabene ou encore le retinyl palmitate. Cette dernière molécule favoriserait le cancer de la peau selon EWG (Environmental Working Group). Il semblerait qu’un quart des crèmes solaires présentes sur le marché intègre ce dérivé nocif de la vitamine A. Des études sont actuellement en cours sur cette substance pour déterminer son taux de dangerosité.

Faites également attention aux laits comprenant de l’oxybenzone qui est un allergène doublé d’un perturbateur hormonal. Cette substance est autorisée en Europe mais doit obligatoirement faire l’objet d’une mention sur le flacon.

D’une manière générale, l’EWG recommande d’éviter les crèmes chimiques, mais de privilégier les minérales qui ont la particularité de ne pas pénétrer la peau et de protéger efficacement contre tous les types d’UV, contrairement aux autres produits qui ne protègent que des UV-B. L’organisation américaine préconise également l’utilisation de produits en tube ou flacon plutôt que des sprays, afin d’éviter les risques d’inhalation d’agents chimiques pendant la vaporisation.

Un produit solaire se choisit précieusement afin d’être totalement efficace et de vous protéger au mieux des rayons UV. Il n’y a rien de pire pour gâcher des vacances que de prendre des coups de soleil dès les premiers jours et d’être obligé de rester à l’ombre les jours suivants. Sans compter les risques de développer un mélanome. Prenez un soin adapté à votre peau et pensez à en mettre régulièrement dans la journée, surtout si vous vous baignez plusieurs fois durant votre séance de bronzage. Bien entendu, évitez de vous exposer aux heures les plus chaudes de la journée, car même avec une bonne crème solaire, les risques de coups de soleil demeurent amplifiés entre 12h et 16h.

Plus Mince Plus Jeune vous souhaite d’agréables vacances !

Vous souhaitez réagir à cet article ? N’hésitez pas à commenter en quelques mots.

Soyez « social friendly » ! SVP Partagez cet article sur Facebook et Twitter

Merci et belle journée 😉 

Abonnez-vous et recevez nos actus avant tout le monde


Vos coordonnées restent confidentielles
Temps de lecture: 7 minutes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *