Votre cerveau vous aide à mincir, ou pas…

Votre cerveau vous aide à mincir, ou pas…

Posté dans Maigrir le avec 2 Réponses

Aujourd’hui, j’ai le plaisir et l’honneur d’accueillir Danièle Galicia du Blog Forme et Bien-Être pour un article invité relatif au pouvoir de notre subconscient sur nos objectifs de perte de poids. Comme son nom l’indique, Forme et Bien-Être est un Blog dédié à la santé et au bien-être. Vous trouverez des informations sur la nutrition, les plantes, les huiles essentielles, la relaxation, la méditation, ou encore le yoga. Danièle prend la plume pour la première fois sur le Blog Plus Mince Plus Jeune et je l’en remercie de tout cœur. Souhaitons-lui la bienvenue !

dg-forme-et-bien-etre

Danièle Galicia

 

Votre cerveau vous aide à mincir, ou pas…

Dans une étude faite par le CREDOC en 2013, le nombre de personnes adultes obèses a augmenté de plus de 18% entre 1997 et 2000, de 10,7% entre 2006 et 2009 et enfin « seulement » de 3,5% entre 2009 et 2012.

Mais ne vous réjouissez pas trop vite en voyant que ces dernières années l’augmentation a diminuée, ce n’est pas pour autant que le nombre de personnes obèses diminue.

Pas du tout, le nombre de personnes obèses augmente constamment même si la progression elle, n’est pas constante.

Si cela continue, il se peut qu’il n’y ait plus que des personnes obèses sur la planète.

Voici un exemple pour que vous vous rendiez compte du désastre.

Prenons ces chiffres sur un panel de 1.000 personnes (en 2014, (environ 50 millions d’habitants adultes en France métropolitaine) et calculons selon les données ci-dessus :

  • 1000 personnes obèses en 1996
  • 1180 personnes obèses en 2000
  • 1306 personnes obèses en 2009
  • 1352 personnes obèses en 2012

Soit au total 35,20% en plus de personnes obèses en une quinzaine  d’années. C’est énorme, si vous faites ce calcul sur le nombre d’habitants au 1er janvier 1997 (47 972 678 habitants) cela fait 16.886.382 personnes obèses. Dans cette étude on ne parle pas des personnes en surpoids qui n’ont que 5 à 8 kg à perdre.

Arrêtons là avec les chiffres, c’est démoralisant. Même si les chiffres ne font pas tout, il y a de quoi s’affoler. Va-t-on devenir comme les américains ?

 

Les régimes pour…

Votre volonté peut être votre allié minceur. Découvrez comment...

Normalement les régimes n’ont qu’un but, si l’on en croit ceux qui les proposent, faire mincir. Seulement ce n’est pas vraiment le cas.

Il y a quelques mois j’avais réalisé un sondage sur les difficultés à perdre du poids et les problèmes rencontrés. Plus de 300 personnes avaient répondu à ce sondage.

Oui, je sais, encore des chiffres…

70% des personnes interrogées avaient fait 1 ou plusieurs régimes et elles en étaient toujours à vouloir mincir car elles avaient repris tous les kilos qu’elles avaient perdus.

On ne peut que constater : les régimes ne marchent pas !

Les principales difficultés évoquées étaient liées à l’émotivité et au mental :

  • La persévérance
  • La confiance en soi
  • La démotivation
  • Les pulsions
  • Le stress

Pensez-vous qu’un régime va résoudre ces problèmes engendrés par l’excès de poids ?

Non, les régimes ne font qu’augmenter le mal-être en imposant au corps ce qu’il n’a aucun plaisir à faire.

Avant de recommencer un programme pour mincir vous devez vous occuper de votre mental.

 

Votre subconscient est le plus fort…

Votre volonté peut être votre allié minceur. Découvrez comment...

Pour votre cerveau, il reçoit des informations qu’il stocke, prêtes à resservir si besoin est.

Tout ce que vous penserez, ce que vous ferez, écouterez ou direz sera classé dans votre cerveau comme si c’était une vérité.

Votre cerveau ne fait pas la différence entre ce que vous vivez et ce que vous vous imaginez vivre.

Et puis il y a votre petite voix, cette voix qui envahit vos pensées jour et nuit qui fait partie de votre quotidien et que votre cerveau enregistre comme des informations.

Les études faites ces dernières années par des chercheurs en neuroscience ont permis de mettre en évidence la force de notre esprit inconscient sur la douleur, l’attention, les déficiences immunitaires, la dépression, etc…

Ils ont découvert qu’en agissant sur notre inconscient on pouvait modifier le niveau de douleur, la rechute dépressive, etc.

Ainsi, grâce à la méditation ou le neurofeedback, il est possible de guérir ou de ralentir l’évolution de certaines maladies graves.

Pour la perte de poids c’est un peu pareil, vous devez faire appel à votre inconscient. Vous devez remplacer vos pensées négatives sur la perte de poids par des pensées positives.

 

Vos croyances bloquantes

Lorsque vous décidez de mincir vous allez devoir changer plusieurs choses dans votre vie. Vous allez devoir prendre de bonnes habitudes de nutrition, faire de l’exercice, etc. Toutes ces nouvelles habitudes doivent faire partie de votre vie pour que vous n’ayez plus à y penser et que ce soit devenu naturel.

Vous croyez certainement, pour l’avoir lu ou entendu de nombreuses fois qu’une nouvelle habitude ne devient naturelle qu’après 21 jours. Lorsque vous essayez pendant 21 jours et que vous ne réussissez pas à intégrer cette habitude, vous baissez les bras en pensant que vous n’y arriverez jamais.

Vous êtes démotivé, vous craquez et peut-être serez-vous tenté d’abandonner.

Seulement, des études récentes réalisées en Angleterre ont remis en cause cette croyance.

Si vous n’avez pas réussi, ce n’est pas à cause de vous mais bien à cause de cette croyance.

Il a été démontré que ce n’est pas 21 jours mais 66 jours en moyenne dont on a besoin pour prendre une bonne habitude.

C’est le triple de ce que vous croyiez.

Mais ne vous dites pas que c’est très long. Votre réussite n’est qu’à 2 mois de là.

 

Les prédispositions

Votre volonté peut être votre allié minceur. Découvrez comment...

Bien entendu chacun a des prédispositions et des talents qui lui sont propres et qui sont données à 50% par la génétique.

Mais il reste encore 50% sur lesquels chacun peut travailler pour atteindre son objectif.

Dans le cas du surpoids, votre état est peut-être, à 50%, génétique, mais il reste 50% sur lesquels vous pouvez agir.

Ces 50%, c’est :

  • une mauvaise alimentation,
  • le manque d’exercice physique,
  • le stress,
  • et toutes vos fausses croyances.

Puisque vous pouvez agir sur 50% des causes de votre surpoids, faites ce qu’il faut, mettez en place les actions qui vont être profitables à l’amincissement.

Vous ne pouvez pas modifier votre stature, votre carrure, mais vous pouvez améliorer votre métabolisme, votre système digestif et faire le bon choix d’aliments.

Vous pouvez faire de l’exercice et vous pouvez déraciner vos fausses croyances.

 

C’est trop dur

C’est ce que disent certaines personnes et pourtant.

Avant de penser, ça demande trop d’efforts, vous devez penser :

« Qu’est-ce que je vais pouvoir faire si je pèse X kilos et que je ne peux pas faire actuellement. »

Demandez-vous pourquoi vous souhaitez mincir, la vraie raison, la bonne raison.

C’est peut-être retrouver la confiance en vous, l’admiration de vos proches, la santé, la bonne humeur, le bien-être, etc…

Ça ne peut pas être seulement perdre du poids. Perdre du poids est l’action que vous devez faire pour atteindre votre objectif.

Lorsque vous aurez trouvé la bonne raison, le bon objectif pour mincir, que vous aurez passé plus de 66 jours à mettre en place vos nouvelles bonnes habitudes, vous ne trouverez plus que c’est trop dur.

Vous ne vous forcerez plus et ces habitudes feront partie de votre vie.

 

Croyances limitantes

Vous avez certainement d’autres croyances qui bloquent votre possibilité de mincir durablement.

Si vous ne vous débarrassez pas de ces croyances, vous ne réussirez pas à mincir définitivement.

Si vous pensez :

  • Toutes les femmes de ma famille sont grosses,
  • Les femmes grossissent après leur grossesse,
  • Les femmes grossissent à la ménopause,
  • Je n’y suis pas arrivé jusqu’à présent, il n’y a pas de raison que j’y arrive,
  • C’est trop difficile,
  • C’est trop de sacrifices,
  • C’est trop long,
  • Etc…

Vous devez vous défaire de ces croyances si vous voulez avoir des résultats sur le long terme. Votre cerveau enregistre ces informations et ces croyances bien ancrées bloquent votre réussite.

Pour réussir à enterrer ces croyances négatives, vous devez trouver des croyances positives pour que votre cerveau les prenne à la place des autres.

Pour cela vous devez :

  • Trouver un contre-exemple à votre croyance négative
  • Dire à haute voix cette nouvelle croyance plusieurs fois par jour et en particulier lorsque vous avez une pensée négative
  • Chasser de  votre pensée vos idées négatives en changeant de pièce, ou d’activité.

Qu’est-ce que le contre-exemple ? Si vous pensez qu’à la ménopause les femmes grossissent, trouvez l’exemple d’une femme de votre entourage qui n’a pas grossi.

Les contre-exemples permettent à notre subconscient de remplacer une croyance négative par une croyance positive.

Seules vos idées positives vous feront avancer vers votre objectif.

Si cet article vous a intéressé, vous pouvez trouver d’autres conseils sur mon blog « Forme et Bien-être ».

 

N’hésitez pas à partager votre expérience en commentaires et à partager cet article sur Facebook.

Merci d’avance et belle journée à tous 🙂

Abonnez-vous et recevez nos actus avant tout le monde


Vos coordonnées restent confidentielles
Temps de lecture: 8 minutes

2 Commentaires pour “Votre cerveau vous aide à mincir, ou pas…

  • Bonjour, c’est totalement vrai cet article. J’ai souffert d’hyperphagie et pour m’en sortir j’ai lu un livre c’est: gérez vos émotions, perdez du poids! du docteur Gould et il nous apprend justement à nous sortir de l’alimentation émotionnelle. Il nous apprend à vivre dans le présent, en analysant bien les moments présents sans se baser sur ce qui a pu arriver ou sur ce qu’on croit qui pourrait arriver. En bref, je recommande ce livre si vous voulez savoir pourquoi vous mangez vos émotions.
    Bonne journée

    Répondre
    • Ralph Articles de l'auteur

      Bonjour Laurie,

      Merci pour votre précieux témoignage qui peut aider les autres lecteurs.

      Belle journée à vous et à bientôt sur le Blog.

      Ralph

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *