Troubles alimentaires : les hommes aussi sont concernés

Troubles alimentaires : les hommes aussi sont concernés

Posté dans Santé le avec 2 Réponses

D’une manière générale, les troubles alimentaires sont souvent attribués aux femmes. Et pourtant, bon nombre d’hommes en sont également victimes ! N’avez-vous pas déjà remarqué un homme qui perd ou qui prend du poids de manière spectaculaire ? Méconnus ou ignorés, ces troubles sont liés à des causes plus profondes, notamment psychiatriques. De ce fait, les professionnels de la santé se penchent aussi sur ces cas depuis plusieurs années…

Aujourd’hui, Plus Mince Plus Jeune vous propose un tour d’horizon des différents troubles alimentaires qui touchent les hommes.

Si les femmes sont toujours sur le devant de la scène quand il s’agit de troubles alimentaires, il ne faut pas non plus oublier que les hommes en souffrent

 

L’hyperphagie, la consommation excessive de nourriture

L’hyperphagie désigne les crises où l’homme s’empiffre à outrance sur une courte période. À la différence de la boulimie, les personnes souffrant d’hyperphagie ne chercheront pas à se faire vomir. Ils ne vont pas non plus prendre des médicaments qui vont les aider à perdre les calories obtenues lors des crises.

Le Dr Steiger de l’Institut Douglas a mené une étude à ce sujet sur des individus âgés de 20 à 40 ans. Il en résulte que 4 % de femmes souffraient d’hyperphagie tandis qu’il y en avait 3 % du côté des hommes. De cette étude, il a également été démontré que les hyperphagiques étaient victimes d’embonpoint sévère.

L’hyperphagie est généralement associée à une grande détresse d’ordre psychologique et émotionnel. L’homme qui en souffre ressent souvent un sentiment de honte tout en se rendant compte qu’il perd le contrôle de lui-même. Il a également conscience de sa transformation physique, notamment la prise de poids. C’est pour toutes ces raisons que cette maladie figure parmi les troubles alimentaires dans le « Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux ».

 

La bigorexie, le besoin compulsif d’avoir des muscles

Très peu d’hommes sont obsédés par l’envie de perdre du poids. Par contre, beaucoup d’entre eux souhaitent avoir de jolis abdominaux. Effectivement, les hommes sont les plus nombreux dans les salles de sports et les centres d’entraînements.

Si les femmes sont toujours sur le devant de la scène quand il s’agit de troubles alimentaires, il ne faut pas non plus oublier que les hommes en souffrent

Depuis longtemps, cette obsession à l’entraînement est comparée à l’anorexie chez les femmes. Tout simplement parce que ces individus se voient trop frêles, trop chétifs ou encore trop gros. Ils ont ainsi une vision déformée de leur morphologie réelle et ont à l’esprit une image parfaite de ce qu’ils veulent. Par conséquent, il est tout à fait normal pour un bigorexique de passer des heures par semaine à soulever des poids ou à faire des pompes.

Et pour atteindre son objectif, il n’hésite pas à avaler des comprimés de stéroïdes et d’autres produits du même genre. Cette démarche l’aide à augmenter leur masse musculaire. En parallèle, le bigorexique suit un régime alimentaire très strict.

L’Organisation Mondiale de la Santé reconnaît la bigorexie comme un trouble alimentaire, mais peu de personnes admettent qu’elles en souffrent. Cela s’explique par le fait que les hommes ont souvent du mal à demander de l’aide. Et pourtant, les hommes connaissent 5 à 10 % des troubles alimentaires selon Mme Josée Champagne, la présidente de l’ANEB (Anorexie Boulimie Québec).

 

L’orthorexie, la quête de la nourriture saine

L’orthorexie désigne une personne soucieuse de la qualité de son alimentation. Elle se préoccupe sans cesse de l’hygiène des aliments qu’elle consomme. Il est très difficile de saisir l’ampleur de ce trouble alimentaire. Généralement, ceux qui en souffrent sont en très bonne santé physique. Par contre, ils n’hésitent pas à recourir au service d’un professionnel de la santé quand leur santé mentale et psychologique flanche.

Si les femmes sont toujours sur le devant de la scène quand il s’agit de troubles alimentaires, il ne faut pas non plus oublier que les hommes en souffrent

Contrairement aux anorexiques, les orthorexiques ne cherchent en aucun à perdre du poids. Leur souci est de manger sainement, varié et équilibré. C’est un comportement qui est souvent valorisé par leur entourage. Toutefois, cela devient vite inquiétant quand cette manie vire à l’obsession.

En effet, la personne souffrante de cette maladie est très pointilleuse sur les moindres détails. Elle va analyser chaque information sur l’étiquette d’un produit, elle va calculer au milligramme près le nombre de calories ou encore la teneur en nutriments. Le test de Bratman est à ce jour le seul moyen de déterminer si un individu souffre ou non d’orthorexie.

 

La boulimie, la culpabilité associée à la nourriture

De plus en plus d’hommes souffrent de boulimie. Cette maladie est caractérisée par le fait que la personne mange tout ce qu’elle veut. Toutefois, elle se fait immédiatement vomir dès que le repas est fini.

Ce comportement se traduit par le fait que l’individu souhaite stabiliser son poids, mais sans y parvenir. Un homme va ainsi manger des hamburgers ou des hot dogs à volonté, juste pour le plaisir de goûter et de savourer ces plats. Il ne va pourtant pas laisser à son organisme le temps d’assimiler ses nourritures pour les transformer en énergie, ce qui traduit un sentiment de culpabilité. Il ne faut pas oublier que les gras sont des réserves d’énergie pour sa survie.

Le seul problème est que cette maladie n’est pas très bien diagnostiquée chez les hommes, par rapport au cas des femmes qui en souffrent.

 

L’anorexie, le refus de se nourrir

Une personne qui se trouve trop enrobée va décider d’arrêter de s’alimenter. Selon elle, c’est le seul moyen qui lui permettra de perdre du poids rapidement. Tout simplement parce que le corps va puiser dans ses réserves d’énergie pour fonctionner normalement. Le problème est que l’organisme finit par puiser de l’énergie dans les tissus musculaires. C’est pour cette raison que les anorexiques sont aussi minces.

Si les femmes sont toujours sur le devant de la scène quand il s’agit de troubles alimentaires, il ne faut pas non plus oublier que les hommes en souffrent

Cette maladie est sous-estimée chez les hommes alors que beaucoup d’entre eux en souffrent pour une raison ou une autre. Ils représentent quand même 10% des patients qui consultent pour cette maladie ! Cela est souvent lié à un problème émotionnel par rapport au fait qu’ils sont trop préoccupés par leur apparence physique.

Si les femmes sont toujours sur le devant de la scène quand il s’agit de troubles alimentaires, il ne faut pas non plus oublier que les hommes en souffrent. Que ce soit l’anorexie, la boulimie, l’hyperphagie, l’orthorexie ou la bigorexie. Le plus important est d’étudier leur cas de plus près, afin de leur apporter les aides dont ils ont besoin. À noter que les troubles alimentaires sont très souvent liés à des problèmes psychologiques et émotionnels importants. C’est sur ces points qu’il faut travailler pour se soigner.

 

SVP partagez cet article sur vos réseaux sociaux. Belle journée 😉

Abonnez-vous et recevez nos actus avant tout le monde


Vos coordonnées restent confidentielles
Temps de lecture: 6 minutes

2 Commentaires pour “Troubles alimentaires : les hommes aussi sont concernés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *