Santé : Focus sur le burn-out parental

Santé : Focus sur le burn-out parental

Posté dans Santé le avec Aucun commentaire

Le burn-out parental est phénomène proche du burn-out professionnel. Cependant, la source de stress n’est pas le travail, mais le rôle des parents.

Bien que ce mal-être soit aujourd’hui encore méconnu du grand public et des professionnels, il touche chaque année plusieurs milliers de parents, comme le démontrent Moïra Mikolajczak et Isabelle Roskam, 2 docteurs en psychologie et professeurs à l’Université de Louvain (Belgique), dans un livre intitulé « Le burn-out parental, l’éviter et s’en sortir ».

 

Comprendre le burn-out parental

On parle de burn-out parental quand le rôle de parents entraîne un épuisement. Le phénomène peut toucher tous les parents, que ces derniers aient une famille nombreuse, un nouveau-né ou un adolescent à gérer la maison. Cependant, les familles monoparentales sont tout particulièrement exposées.

La fatigue extrême peut avoir pour origine une vie professionnelle trop intense, combinée à  une vie de famille elle aussi prenante. Certains parents passent beaucoup de temps sur la route ou dans les transports en commun pour se rendre sur leur lieu de travail.

Bien souvent, pour parvenir à effectuer toutes les tâches dans la journée, ils réduisent leur temps de sommeil. La fatigue qui en découle, ainsi que le stress, est en grande partie à l’origine du burn-out parental.

 

Un phénomène de société

Les deux docteurs en psychologie sont formelles : la société joue un rôle majeur dans le burn-out parental. Les papas et les mamans veulent toujours ce qu’il y a de mieux pour leur enfant. Celui-ci doit faire un maximum d’activités, être toujours occupé, il doit faire du sport, de la musique, des sorties au musée…

Burn out parental : trop d'activités pour les enfants

Le quotidien se remplit beaucoup trop, ce qui grignote peu à peu le temps de repos et de relaxation des parents. Forcément, les répercussions sur les enfants et les parents sont terribles.

 

Travailler en couple pour réduire le burn-out parental

Pour réduire le phénomène de burn-out parental, il faut dans un premier temps travailler avec son conjoint. Trop souvent, les femmes prennent en charge les tâches ménagères, la gestion des enfants et, en plus, elles travaillent ! Ce sont les premières cibles du burn-out parental. De manière générale, les adultes doivent faire attention l’un à l’autre, déceler la fatigue, l’énervement et l’épuisement.

Il est essentiel de mieux répartir les différentes obligations d’une famille. Les conjoints doivent s’entraider et surtout, être sur la même longueur d’onde. En d’autres termes, les parents doivent avoir les mêmes règles avec les enfants et avoir une vision commune de l’éducation.

Bien sûr, chacun agit avec sa personnalité et ses envies, mais les bases fondamentales de l’éducation doivent être les mêmes.

 

La relation parent-enfant

La relation parent-enfant doit elle aussi être analysée, voire modifiée. Pour vaincre le burn-out parental, il faut prendre du recul et analyser le comportement des enfants. Les punitions doivent être mesurées et adaptées à l’âge de l’enfant. Elles ne doivent pas dépendre de la fatigue des parents !

Il faut également se tenir à ce que l’on dit. Si un enfant est prévenu qu’il sera puni en cas de bêtise, il doit être puni. Si les parents ne mettent pas en pratique leur menace, l’enfant recommencera.

À l’inverse, les parents ont le devoir de reconnaitre quand un enfant est sage. En le félicitant et en lui offrant une récompense, il se sentira fier et aura envie de réitérer ce comportement positif. Ce qui allègera considérablement le quotidien des parents, tout en renforçant l’éducation du petit.

 

Prendre du temps pour soi

Pour réduire le burn-out parental, il faut aussi savoir prendre du temps pour soi. Cette tâche est souvent difficile, car les emplois du temps des familles sont pleins à craquer. Pourtant, il est essentiel de se dégager du temps pour faire du sport, pour voir ses amis ou simplement pour se détendre !

Chaque conjoint doit faire l’effort de libérer l’autre dès qu’il en ressent le besoin.

Par ailleurs, les parents qui se sentent dépassés ont tout intérêt à faire appel aux grands-parents pour avoir des moments pour se retrouver et se reposer. Il n’y a aucune honte à confier son enfant à la famille ou même à une nounou, le temps de prendre un peu de temps pour soi. Au contraire, c’est essentiel à votre bien-être.

 

Des solutions simples pour réduire le burn-out parental au quotidien

Il est possible de réduire l’épuisement parental grâce à des nouvelles habitudes de vie. Par exemple, tenez un agenda familial, afin de bien déterminer les obligations de chacun au jour le jour. Il faut aussi savoir déléguer des tâches aux grands-parents et à la famille en général. Les enfants, tout comme vos proches, seront ravis de passer du temps ensemble.

N’hésitez pas à réduire les activités périscolaires, surtout si vous avez plusieurs enfants, inscrits à des clubs différents ! Vous avez aussi le droit de ne rien faire durant un week-end et de demander aux enfants de s’occuper seuls, pendant que vous prenez un bain, lisez un roman ou regardez un film. Vos petits courent aussi toute la semaine, ils seront contents de rester un peu au calme.

Un bain pour lutter contre le burn out parental

La communication est aussi une solution. Il faut savoir expliquer aux enfants que l’on est fatigué et qu’ils doivent adapter leur comportement. Les petits, comme les grands, sont capables de faire des efforts.

Enfin, si la situation est sérieuse, il faut se faire aider. Que ce soit par des proches, des personnes de confiance ou un professionnel, un avis extérieur peut être utile.

 

Merci de partager cet article sur Facebook et sur vos autres réseaux sociaux ! Belle journée 😉

Abonnez-vous et recevez nos actus avant tout le monde


Vos coordonnées restent confidentielles
Temps de lecture: 5 minutes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *