Purifiez votre maison avec les plantes intérieures dépolluantes

Purifiez votre maison avec les plantes intérieures dépolluantes

Posté dans Articles, Bien-Être le avec 1 Réponse

Nous évoquons souvent la pollution extérieure due aux émissions de gaz de pots d’échappements ou à l’activité industrielle. Mais nous oublions que notre intérieur peut aussi contenir de nombreux polluants à cause de nos produits ménagers, nos peintures, nos sols ou encore notre mobilier. Pourtant, nous passons la majorité de notre temps dans un espace clos, il devient alors nécessaire de déployer des moyens pour assainir l’air.

La pollution intérieure

L’Homme moderne passe environ 90% de son temps enfermé dans un espace confiné. Que ce soit au bureau, à l’école ou chez soi, il pense être à l’abri de la pollution, trop souvent assimilée à l’air extérieure et à la ville. Erreur !

L’Observatoire de la qualité de l’air intérieur a publié un rapport qui contredit cette croyance en mettant en avant des dizaines de polluants qui circulent dans notre home sweet home. Parmi les plus répandus, le formaldéhyde arrive en tête à cause de nos produits ménagers. Présents dans les détergents, les désinfectants, les solvants mais aussi dans divers matériaux synthétiques, ce formol provoque parfois allergie, asthme, irritation des muqueuses et maux de tête. Par ailleurs, il a été classé comme cancérogène certain par le Centre International de Recherche sur le Cancer.

Vous cohabitez également avec du xylène et du toluène, des dérivés du benzène, utilisés parfois dans nos produits d’entretien, mais aussi dans nos peintures, les vernis de nos meubles, dans la colle de nos moquettes… Ces hydrocarbures sont nocifs pour le cerveau et peuvent causer des vertiges, des céphalées, des pertes de l’équilibre, une confusion ainsi que des problèmes de coordination des muscles.

Si vous utilisez des appareils au gaz, au carburant ou au bois pour vous chauffer ou cuisiner, il y a des chances que votre intérieur contienne de légères particules de monoxyde de carbone et de dioxyde d’azote. Et si vous fumez, ou qu’une personne vivant avec vous le fait, attendez-vous à être exposé à l’ammoniac.

Face à ce constat, il devenait important de trouver des solutions pour améliorer l’air de son habitat afin d’éviter des problèmes de santé sur le long terme. Vous ne devinerez jamais d’où est venue la solution…

Assainir l’espace, dans l’espace

Au retour de la navette spatiale partie en mission sur Skylab 3 en 1973, un incroyable constat est fait. En effet, cette mission a mis en avant la pollution qui régnait à l’intérieur de la station spatiale : plus d’une centaine de molécules nocives circulaient librement dans cet espace clos.

plantes intérieures dépolluantes

© NASA

La Nasa fait alors appel à William Wolverton, spécialiste de la dépollution, pour mettre en place un système assainissant à base de plantes vertes sur la station en orbite. Il réalise alors plusieurs tests dans des espaces confinés à l’atmosphère commune à Skylab 3 pour découvrir les possibilités de dépollution grâce à des végétaux. Au total, une quinzaine de plantes intérieures dépolluantes lui permirent de purifier l’air et ce système fut adopté par la Nasa pour assainir la station spatiale. Le scientifique découvrit par la suite un moyen de nettoyer les eaux usées en remplaçant les fosses septiques par des bassins de jacinthes. Cette méthode naturelle est encore utilisée de nos jours.

Les essais de William Wolverton furent les prémices de la découverte du « pouvoir » dépolluant de certaines plantes vertes. Mais d’où provient cette propriété étonnante ?

La respiration des plantes vertes

Tout comme l’être humain, les végétaux vivent et respirent. Si les plantes vertes n’ont évidemment pas de nez et de bronches à proprement parler, elles disposent d’orifices nommés « stomates » qui absorbent les molécules de l’air. Lorsque celles-ci entrent dans la plante, elles se diluent dans l’eau contenue dans le végétal et entrent dans ses cellules. Le processus métabolique de la plante se met alors en route pour trier le polluant : soit elle le stocke, soit elle l’absorbe. Ce phénomène est plus communément appelé « photosynthèse ». Ces polluants sont alors transformés et parfois restitués sous forme de dioxygène, nécessaire au bon fonctionnement de notre organisme.

Adoptez la green attitude ! Liste des plantes intérieures dépolluantes

Si la majeure partie des plantes ont un effet dépolluant sur votre intérieur, certaines bénéficient d’atouts supplémentaires et se placent à des endroits stratégiques de votre maison ou de votre appartement.

– Le lierre : en plus d’absorber le formaldéhyde, le benzène et le trichloréthylène, il débarrasse la pièce des odeurs de tabac. Si vous êtes fumeurs, placez-le dans le salon ou la salle à manger pour un effet optimal.

– Le chlorophytum : cette plante possède une efficacité redoutable sur l’absorption du monoxyde de carbone. Je vous recommande de la placer dans la cuisine si vous avez une gazinière ou dans le salon si vous vous chauffez au gaz, au bois ou au fuel.

– Les chrysanthèmes : ne les mettez pas seulement sur une tombe mais partout chez vous car ils décomposent tous les polluants.

L’azalée : cette plante élégante agit sur le silène, l’ammoniac et le monoxyde de carbone. Elle sera parfaite dans la salle de bain, notamment si vous y stockez vos produits d’entretien. Si ceux-ci sont plutôt dans la cuisine, alors placez-la à cet endroit. Ou pourquoi pas une dans chaque pièce ?

– Le cactus : s’il capte peu de polluant, il a en revanche un fort pouvoir atténuant sur les effets des ondes magnétiques. Il sera parfait dans votre bureau professionnel mais aussi à domicile, dans la pièce la plus « connectée » (chambre ou salon).

plantes intérieures dépolluantes

Purifiez votre espace de vie avec ces plantes vertes

Tableau récapitulatif de bioépuration

pollution intérieure

L’action purifiante des plantes vertes

En parallèle de l’achat de plantes vertes, vous pouvez également veiller quotidiennement à rendre votre intérieur plus sain. Il est important d’aérer toutes les pièces de votre habitat tous les jours, même en hiver. Vous pouvez aussi opter pour des produits ménagers « verts » composés d’ingrédients naturels, sans allergène ni autres agents chimiques. Si vous avez des travaux à effectuer dans votre maison, il existe des peintures biologiques et des meubles non-traités qui limitent les risques de pollution aux hydrocarbures. Si possible, préférez le parquet ciré sans vernis ou le linoléum, à la moquette. Enfin, pour contrer les effets des polluants sur votre organisme, consommez des antioxydants qui aident votre corps à lutter plus facilement contre les toxines.

Vous souhaitez réagir à cet article ? N’hésitez pas à commenter en quelques mots.

Soyez « social friendly » ! SVP Partagez cet article sur Facebook et Twitter

Merci et belle journée 😉 

Abonnez-vous et recevez nos actus avant tout le monde


Vos coordonnées restent confidentielles
Temps de lecture: 6 minutes

1 Commentaire our “Purifiez votre maison avec les plantes intérieures dépolluantes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *