Plantes VS gélules : quelles sont les différences ?

Plantes VS gélules : quelles sont les différences ?

Posté dans Santé le avec Aucun commentaire

Vous le savez, les plantes ont des vertus thérapeutiques et peuvent se supplanter à de nombreux médicaments pour soigner vos maux du quotidien. Cependant, il existe différentes façons de les consommer : sous forme naturelle, en gélule ou encore en poudre. Il peut alors être difficile de savoir quelle forme va le mieux soigner votre pathologie.

Que choisir entre la plante à prendre naturellement et celle sous forme de gélules ? Quels sont leurs degrés d’efficacité pour soulager les problèmes de santé ? Voici deux questions qui traversent l’esprit des consommateurs voulant utiliser la phytothérapie pour se soigner.

Pour vous aider à y voir plus clair, Plus Mince Plus Jeune vous propose le jeu des 7 différences (ou presque) !

La phytothérapie est une médecine millénaire. Les pilules remplacent les plantes séchées, sont-elles plus concentrées, plus efficaces ?

 

L’utilisation des plantes pour se soigner

Les plantes sont depuis toujours utilisées à des fins médicinales et sont très bénéfiques pour l’organisme humain de manière générale. Leur efficacité a grandement renforcé la popularité de certains traitements naturels, comme la phytothérapie.

En effet, la pharmacopée est aujourd’hui devenue un mode de vie, car les gens utilisent de plus en plus les recettes de grands-mères pour soulager une douleur ou un mal. Les plantes ont l’avantage d’allier le naturel et l’efficacité, surtout pour combattre certaines douleurs et maux mineurs. Par exemple, si vous souffrez d’insomnie, rien de tel qu’une infusion de racines de valériane pour connaître une nuit paisible et bénéficier d’un sommeil réparateur.

La phytothérapie est une médecine millénaire. Les pilules remplacent les plantes séchées, sont-elles plus concentrées, plus efficaces ?

Si vous choisissez de soigner une maladie avec les plantes, vous misez sur le naturel donc les risques sont minimes. Cependant, cette méthode d’utilisation sert plus à rétablir les déséquilibres de l’organisme en diminuant ou en augmentant certaines substances indispensables à votre bien-être voire votre santé.

Le plus gros risque se situe au niveau du dosage et du mode d’emploi. Toutes les plantes ne peuvent pas être consommées et certaines doivent faire l’objet d’une mesure précise. Par exemple, l’aubépine peut causer des maux de tête, des vertiges ou des palpitations.

Une méconnaissance des plantes peut constituer un risque, car une fois dans l’estomac vous ne pouvez plus revenir en arrière.

 

Le principe des médicaments en gélules

De toutes les formes pharmaceutiques qui existent sur le marché, les gélules sont les plus faciles à réaliser. L’enveloppe de la gélule, sous forme de capsule, est à base de gélatine issue des os ou de la peau de certains animaux comme le bœuf ou le porc. Cette gélatine est ensuite mélangée avec du glycérol pour un travail de plastification afin d’obtenir la dureté du produit.

C’est dans cette enveloppe dure que la substance active à base d’extraits de plante est conservée. Elle se décompose ensuite dans l’estomac, sous l’effet des sucs gastriques, et libère ainsi les agents actifs qui soignent les maux.

La gélule vous assure, en tant que consommateur, quelques garanties de qualité et de sécurité surtout avec le problème des dosages. Les plantes prises de façon naturelle ou séchée peuvent avoir un effet limité, car elles sont plus préventives que curatives, alors que les gélules sont fabriquées scientifiquement à base d’extraits de plantes.

gélules versus plantes, quelles différences peut-il y avoir ?

De plus, les substances amères ou désagréables de certaines plantes passent beaucoup mieux lorsqu’elles sont contenues dans un comprimé. Un autre avantage, et non des moindres, est que les gélules sont fabriquées de sorte que les centres antipoison les reconnaissent lors d‘une intoxication, car elles ont un numéro de référence et le logo du fabricant.

Finalement, le risque principal de la prise des gélules est la gélatine utilisée pour envelopper la substance active à l’intérieur. Cette matière remet en cause leur sécurité surtout avec le problème de vache folle et de certaines anomalies et maladies contagieuses qui touchent les animaux.

Aujourd’hui, ce problème de la gélatine porcine ou bovine est en train d’être résolu, car une nouvelle fabrication fait intervenir une enveloppe à base végétale.

 

Plantes ou gélules : quel est le meilleur choix ?

gélules versus gélules, quelles différences ?

Au final, tout va dépendre de vos connaissances en phytothérapie et du mal à soigner. Pour ce qui est de la plante sous forme séchée, vous pouvez boire les infusions vendues dans le commerce, qui sont normalement bien dosées. Sinon, avant de faire pousser soi-même ses plantes et de les récolter pour se soigner, mieux vaut se renseigner auprès d’un spécialiste. Dans tous les cas, le mieux reste toujours d’opter pour des préparations réalisées par un herboriste ou un pharmacien.

Quant à l’efficacité, la gélule sera nettement mieux dosée, avec davantage de principes actifs. Vous êtes donc certain de bénéficier de la totalité des bienfaits de la plante. Attention néanmoins aux effets secondaires.

 

En matière de santé, mieux vaut être prudent surtout quand vous souffrez d’une maladie complexe. La phytothérapie, peu importe sa forme, pourra vous aider à soulager des maux du quotidien. Mais en cas de pathologie plus grave, il faut toujours prendre l’avis de votre médecin. Sans compter que certains principes actifs des plantes peuvent interagir avec un autre traitement.

 

Et vous-même, que préférez-vous ?

SVP partagez cet article sur vos réseaux sociaux. Belle journée 😉

Abonnez-vous et recevez nos actus avant tout le monde


Vos coordonnées restent confidentielles
Temps de lecture: 5 minutes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *