Nutrition : légumes, viandes et poissons toxiques, que faire ?

Nutrition : légumes, viandes et poissons toxiques, que faire ?

Posté dans Santé le avec 2 Réponses

Bien manger est une tâche délicate. Pour optimiser notre capital santé et maintenir un poids forme, il faut, certes, manger équilibré, mais aussi choisir les bons aliments. Certains producteurs et industriels usent et abusent de pesticides et de produits chimiques pour optimiser la production, la conservation ou encore l’aspect des aliments. L’alimentation moderne est polluée. A cet effet, elle impacte négativement la santé provoquant des cancers, des troubles hormonaux et des malformations. Elle entraîne même une baisse de la fertilité. Peut-on encore manger sans prendre de risques pour sa santé ?

La réponse est oui ! Plus Mince Plus Jeune vous propose 9 conseils pour manger sainement.

 

1. Choisir des fruits et des légumes bio

En choisissant des fruits et des légumes issus de l’agriculture biologique, vous misez sur des produits qui n’ont subi aucun traitement chimique et qui ne contiennent aucun OGM. Ces aliments sont le plus souvent labellisés et indiquent qu’une très faible quantité de substances chimiques est tolérée (il est malheureusement impossible de garantir une non-contamination des aliments).

Par ailleurs, pour profiter de fruits et de légumes sans pesticides et très goûteux, vous pouvez aussi créer votre potager.

Enfin, pour être sûr de manger des aliments sains, enlevez les éventuelles traces de résidus chimiques en nettoyant vos fruits et vos légumes bio  avec un mélange d’eau et de vinaigre blanc.

 

2. Consommer moins de viande, mais de meilleure qualité

En plus de consommer trop de viande, la qualité n’est pas toujours au rendez-vous. Selon l’OMS, la viande rouge et les viandes transformées peuvent être cancérogènes. Pour limiter les risques, il faut privilégier les filières biologiques et limiter les produits transformés comme la charcuterie, les plats préparés ou les conserves.

L’idéal est de diminuer sa consommation de viande, de privilégier la viande rouge plutôt que la viande blanche et de toujours choisir des produits de grande qualité.

 

3. Bien choisir son poisson

Bien qu’il soit excellent pour la santé, grâce à sa teneur en oméga 3, la vigilance est de mise avec le poisson !

Les poissons gras, comme le saumon, sont particulièrement riches en arsenic et en mercure. Pour limiter l’ingestion de métaux lourds, il faut privilégier les anchois ou les sardines. Les poissons de rivière contiennent également moins de substances toxiques.

Enfin, préférez les poissons issus de la pêche raisonnée ou de la pêche durable.

 

4. Diversifier les laitages

Le lait de vache est de plus en plus pointé du doigt car il serait peu adapté à l’homme. Pour réduire les risques, il ne faut pas le supprimer de son alimentation, mais varier son origine.

Osez le lait de brebis et de chèvre, alternez avec des laits végétaux comme le lait d’amande ou de riz. Ils sont délicieux aussi et regorgent de bienfaits !

Une fois de plus, les produits bio sont à privilégier, car ils contiennent moins d’hormones et moins d’antibiotiques. Ils sont donc meilleurs pour la santé.

Laits végétaux

 

5. Privilégier les produits locaux

Manger des produits locaux, c’est participer activement à l’économie de votre région et opter pour une consommation plus responsable. Les aliments ne font pas le tour de la terre avant d’arriver dans nos assiettes et en plus, vous aidez un agriculteur, bien souvent modeste, plutôt qu’une multinationale.

En choisissant les produits locaux, vous faites généralement le choix de la qualité. Ces aliments sont rarement traités ou transformés et vous pouvez le vérifier en allant directement chez le producteur.

 

6. Préférer une alimentation de saison

Pour manger de bons produits avec peu de substances toxiques, il est indispensable de privilégier les aliments de saison. Qu’il s’agisse de fruits, de légumes, de viande ou encore de fromage, vous optez pour des produits qui vous apportent les vitamines et minéraux essentiels pour passer la saison.

Par ailleurs, ils n’ont pas besoin de subir de transformation ou de traitement spécifique, puisqu’ils poussent naturellement à cette période de l’année.

 

7. Éviter les produits bruts

Les produits industriels transformés sont particulièrement mauvais pour la santé. Ils sont bien souvent trop salés, trop sucrés et trop gras. De plus ils contiennent bon nombre d’additifs comme des colorants, des conservateurs et des exhausteurs de goût. Pour la santé, c’est loin d’être le top !

Préférez toujours les produits les plus bruts possible et modifiez-les selon vos envies. Surtout si vous prenez le temps de les cuisiner. Un mode de cuisson lent, sans matière grasse, permet de conserver tous les bienfaits des aliments.

Au final, vos plats auront un bien meilleur goût et vous apporteront plus de vitamines que de gras saturés.

 

8. Varier les produits

Certains aliments sont plus nocifs que d’autres. Pour limiter les risques et améliorer la qualité nutritionnelle de vos repas, osez varier les menus ! Testez la cuisine du monde, essayez les repas végétariens, changez de farine, de céréales ou encore de pain pour privilégier leur version complète. Vous pouvez aussi ouvrir votre horizon avec des produits exotiques que vous n’avez pas l’habitude de consommer. Un petit tour sur Internet vous permettra de trouver rapidement des recettes.

Pensez aussi aux algues, aux plantes et aux graines pour varier votre alimentation, bénéficier de nombreux oligoéléments et ne jamais vous ennuyer pendant les repas.

 

9. Inspecter les logos et les étiquettes

Bien manger, c’est aussi savoir déchiffrer les logos et les étiquettes des produits. De manière générale, il faut opter pour les produits dont la liste d’ingrédients est courte et saine. Si elle semble beaucoup trop longue pour un ingrédient basique, c’est qu’il y a anguille sous roche !

Apprenez à identifier les additifs, les colorants, les épaississants, les arômes artificiels et tous les produits toxiques.

Les logos et les labels sont également une forme de garantie. Ils nous renseignent sur la qualité, le procédé ou encore la provenance des aliments. Cependant, attention aux mentions « Bio », elles n’ont pas toutes la même valeur. Les plus fiables restent le logo « AB », ainsi que les labels « Ecocert », « Demeter » ou « Nature & Progrès ».

Le logo AB qui certifie les produits bio

Il est difficile d’éviter les produits toxiques de nos jours. Pour y parvenir, vous devrez privilégier les circuits courts et les aliments de saison. De plus, apprenez à décrypter les étiquettes pour repérer les ingrédients suspects. C’est en prenant toutes ces précautions que vous pourrez vous assurer une alimentation saine, dénuée de substances cancérogènes.

 

Et vous, comment sélectionnez-vous vos aliments?

Merci de partager cet article sur Facebook et sur vos autres réseaux sociaux !

Abonnez-vous et recevez nos actus avant tout le monde


Vos coordonnées restent confidentielles
Temps de lecture: 6 minutes

2 Commentaires pour “Nutrition : légumes, viandes et poissons toxiques, que faire ?

  • Vraiment essentiel de savoir tous ces bons conseils. Merci je pense que c’est très difficile de trouver des aliments qui ne sont pas nocifs pour notre santé, il faut juste savoir ce qui nous apporte du bien.

    Répondre
    • J’approuve tout à fait vos propos Gérald.

      Lorsqu’on sait tout ce qui est introduit dans les aliments industriels qui nous tuent à petit feu, on n’a qu’une envie : manger BIO et frais.

      Bien à vous,

      Ralph

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *