La liste noire des médicaments dangereux

La liste noire des médicaments dangereux

Posté dans Articles, Santé le avec Aucun commentaire

Suite au scandale du Médiator et des pilules de dernières générations, l’industrie pharmaceutique est pointée du doigt et la mise en avant des défaillances dans le système d’acceptation des nouveaux médicaments inquiète les consommateurs.

Tous les ans, de nouvelles marques apparaissent sur le marché pharmaceutique et bénéficient immédiatement de la confiance des patients comme des médecins. Après tout, un médicament autorisé est supposé être actif et utile, même s’il possède quelques effets secondaires.

La revue Prescrire, ainsi que le best-seller des professeurs Bernard Debré et Philippe Even, Le Guide des 4000 médicaments utiles, inutiles ou dangereux, mettent en avant une réalité qui est tout autre.

La moitié des médicaments sur le marché sont inutiles

Les docteurs Even et Debré ont créé le buzz avec leur livre choc : le Guide des 4000 médicaments utiles, inutiles ou dangereux. Dans cet ouvrage d’information, les deux professeurs recensent tous les médicaments présents sur le marché, en indiquant leur utilité, leurs effets secondaires mais aussi leurs risques plus importants. Les médecins auteurs révèlent ainsi que près de 50% des médicaments sont totalement inutiles. Pire encore, 5% de d’entre eux serait potentiellement dangereux pour le patient.

Crédit vidéo: Le Nouvel Obs – septembre 2012

Médicaments dangereux : « Laxisme, démagogie et… by LeNouvelObservateur

Cliquez sur l’image pour vous rendre directement sur le site d’Amazon.fr

Autre révélation du best-seller, ce gaspillage pharmaceutique coûterait entre 10 et 15 milliards d’euros par an à la Sécurité Sociale, qui rembourse ces produits inefficaces et coûteux. A l’heure où son déficit atteint la somme de 13 milliards d’euros, il devient urgent de se pencher plus sérieusement sur le cas des médicaments reconnus comme superflus ou néfastes.

Un cinquième des nouveaux médicaments est dangereux pour la santé

danger medicaments

Découvrez la liste noire des médicaments dangereux

La revue médicale Prescrire, qui a révélé l’affaire du Médiator, s’est penchée sur les nouveaux produits pharmaceutiques arrivés sur le marché. Son constat est édifiant : 20% des médicaments récemment mis sur le marché ne devraient pas l’être. La proportion de médicaments mal-contrôlés n’a fait qu’augmenter depuis 10 ans. En effet, dans les années 2000, ces produits toxiques représentaient seulement 2% du marché.

Fort de ces constatations, le mensuel a même dressé une liste de 10 produits à retirer immédiatement du marché :

– Actos : traitement du diabète de type 2
– Adartrel : traitement indiqué pour un meilleur sommeil
– Di-Antalvic : antidouleur
– Hexaquine : traitement contre les crampes
– Intrinsa : viagra féminin
– Ketek : antibiotique
– Nexen : antidouleur dédié à l’arthrose et aux règles douloureuses
– Vastarel : traitement des vertiges et des troubles visuels
– Zyprexa : traitement contre la schizophrénie
– Zyban : sevrage tabagique

La liste noire des médicaments selon l’Afssaps

En parallèle de la liste du magazine Prescrire, l’agence française de sécurité sanitaire des médicaments et des produits biologiques a édité une liste des médicaments sous-surveillance, à cause de leurs effets secondaires et de leur relative inefficacité.

Voici les 77 médicaments qu’il vaut mieux éviter de prendre :

• Antidouleurs

Acupan, Arcoxia, Art 50, Celebrex, Colchimax, Coltramyl, Cortisal, Dynastat, Feldène, Forsteo, Hexaquine, Idarac, Ketum, Lumirelax, Nexen, Okimus, Percutalgine, Prolia, Protelos, Quinine vitamine C Grand et Voltaflex.

• Traitements de la peau et des allergies

Phenergan, Primalan et Protopic.

• Traitements cardio-vasculaires

Adancor, Befizal, Exforge HCT,Hydergine, Iskédyl, Lipanor, Lipanthyl, Praxinor, Procoralan, Rasilez, Sermion, Vasobral et Vastarel.

• Traitements psychiatriques et sevrages

Champix, Cymbalta, Effexor, Ixel, Kaologeais, Precyclan, Stablon, Stresam, Sycrest, Valdoxan et Zyban.

• Anticancéreux

Caprelsa, Ferrisat, Javlor, Removab, Vectibix et Yondelis.

• Confort intime

Livial.

• Anti infectieux

Izilox et Ketek.

• Traitements du diabète

Galvus, Januvia, Onglyza, Xelevia et Xenical.

• Traitements des problèmes gastriques

Motilium et Resolor.

• Traitements neurologiques

Sibelium, Tasmar, Tysabri et Vidora.

• Pneumologie – ORL

Esbriet, Thiovalone, Vectarion et Xolair.

Si vous prenez l’un de ces médicaments, le mieux reste de prendre rendez-vous avec votre médecin pour qu’il vous prescrive un autre moyen de traitement. Chaque marque inscrite sur la liste noire des medicaments dangereux présente des substituts parfaitement efficaces, avec des risques limités. Par ailleurs, il peut parfois être utile de se renseigner sur une méthode de soin alternative comme l’homéopathie, l’ostéopathie, l’acupuncture, la phytothérapie ou encore la médecine traditionnelle chinoise. Ces multiples méthodes ont des bénéfices prouvés et ne présentent aucun risque, ni effets secondaires.

Attention : Pour votre santé et votre bien-être, il est conseillé de toujours prendre l’avis de votre médecin ou d’un professionnel de la santé avant de modifier tout traitement en cours.

Vous souhaitez réagir à cet article ? N’hésitez pas à commenter en quelques mots.

Soyez « social friendly » ! SVP Partagez cet article sur Facebook et Twitter

Merci et belle journée 😉 

Abonnez-vous et recevez nos actus avant tout le monde


Vos coordonnées restent confidentielles
Temps de lecture: 4 minutes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *