Le régime acido-basique pour rééquilibrer notre organisme

Le régime acido-basique pour rééquilibrer notre organisme

Posté dans Articles, Santé le avec Aucun commentaire

Nos habitudes alimentaires affectent directement l’équilibre de notre organisme. Composé de fluides acides et alcalins, notre corps doit toujours présenter une balance équilibrée entre les deux. Après quelques excès (notamment lors des fêtes de fin d’année), notre organisme se dérègle et l’acidité prend le pas sur l’alcalinité. Ce déséquilibre entraîne fatigue et douleurs, gênantes au quotidien.

Acidité et alcalinité : une histoire de pH

Le pH de notre corps sert à mettre en évidence l’équilibre, ou le déséquilibre, des fluides de notre organisme. Ainsi, un pH autour de 7 est neutre, il y a donc un parfait équilibre entre les 2 données. S’il est inférieur, c’est que votre corps contient trop d’acidité. A l’inverse, s’il est supérieur, c’est l’alcalinité qui prend le pas.

Dans les deux cas, cela a des répercussions négatives sur l’organisme et il est important de garder son pH aux environs de 7. Plus facile à dire qu’à faire vous me direz, étant donné que notre alimentation quotidienne est composée majoritairement d’aliments acidifiants tels que les produits laitiers, le poisson, la viande, les boissons gazeuses ou encore les biscuits industriels.

Par conséquent, il n’est pas rare que notre bien-être se trouve diminué par un pH déréglé. Alors si vous vous sentez fatigué ou que vous éprouvez des douleurs musculaires ou articulaires, peut-être que faire un test peut révéler un problème d’équilibre acido-basique ?

Pour connaître son pH, vous pouvez demander des bandes urinaires spéciales en pharmacie. Mesurez-le pendant plusieurs jours et faites une moyenne sur la semaine pour comprendre si vos troubles sont liés à un trop-plein d’alcalinité ou d’acidité.

Les conséquences d’une acidité trop élevée

Il est rare d’observer une hyper-alcalinité. Notre régime alimentaire moderne a tendance à augmenter le taux d’acidité dans le corps et à générer un pH inférieur à 7.

Si votre organisme contient trop d’éléments acides, alors cela entraîne un épaississement du sang, qui va avoir du mal à circuler dans les veines. La circulation ralentie empêche alors l’élimination des toxines et le risque d’encrassage des artères devient élevé. Or, des artères bouchées provoquent des infarctus ou des AVC.

Par ailleurs, notre organisme va tenter d’équilibrer lui-même le pH, en puisant des substances alcalinisantes sur le calcium de nos os. Notre squelette se trouve fragilisé, l’arthrose peut faire son apparition, avec de multiples symptômes associés : ostéoporose, douleurs articulaires, rhumatismes…

Pour éviter de souffrir et retrouver la santé, il est important d’adapter son alimentation pour retrouver un équilibre acido-basique optimal.

Les grands principes du régime acido-basique

Que nous soyons bien clair, le régime acido-basique n’est pas un régime amincissant. Sa vocation est de retrouver la santé et un bien-être général, grâce à une alimentation équilibrée, pauvre en acides. Dans le principe, il s’apparente au régime crétois, il est destiné à nous faire retrouver la forme et peut être appliqué sur le long terme.

Ainsi, rééquilibrer son organisme pour retrouver un pH neutre permet de :

  • Récupérer sa vitalité et son énergie
  • Prévenir les maladies comme l’ostéoporose
  • Réduire les risques cardio-vasculaires
  • Retrouver sa santé générale

Le secret de la réussite d’un tel régime réside dans l’alimentation. En effet, nous avons tendance à consommer beaucoup trop d’ingrédients riches en acidité. Il va falloir revoir ses menus pour y intégrer des aliments alcalinisants et limiter ceux acidifiants.

L'équilibre acido-basique pour votre bien-être au quotidien

Echelle PH des aliments

Règle 1 : limitez la consommation de viande

Les viandes cuites ou crues comportent de nombreuses protéines animales qui, si elles sont nécessaires à notre organisme, peuvent devenir néfastes si elles se retrouvent en trop grandes quantités dans notre estomac. Limitez alors les viandes, charcuteries, poissons et œufs autant que possible.

Bien entendu, c’est souvent plus facile à dire qu’à faire, donc pour contrer les effets acidifiants de ces produits, accompagnez vos plats d’aliments alcalinisants comme les légumes ou les pommes de terre.

Règle 2 : pensez aux fruits et aux légumes

Je ne cesse de le proclamer dans ce blog, les fruits et les légumes sont excellents pour notre santé. Ils apportent des vitamines, des fibres et des oligo-éléments indispensables au bien-être de notre organisme. Crus ou cuits, ils se consomment sans modération.

Règle 3 : misez sur les céréales complètes

Alcalinisantes et riches en anti-oxydants, les céréales complètes protègent nos cellules. Elles contiennent également de multiples vitamines, comme la B et la E, essentielles pour stimuler nos défenses immunitaires et protéger notre corps des agressions extérieures.

A consommer au petit-déjeuner ou alors sous forme de féculents comme le riz complet, les pâtes complètes ou le quinoa, pour accompagner vos plats principaux.

Règle 4 : évitez le sel

Le sel est mauvais pour la santé et aggrave les risques d’ostéoporose. Si vous le couplez avec un organisme trop acide, les risques de développer cette pathologie, mais aussi des insuffisances cardiaques et de l’hypertension, sont élevés.

Pour diminuer votre consommation de sel, il suffit de privilégier les épices, qui comportent de nombreux bienfaits pour notre santé et permettent de relever goûteusement les plats. Vous devez aussi éviter les plats tout préparés, champions de l’utilisation de sel !

Règle 5 : hydratez-vous

Buvez 1.5 litres d’eau pour drainer votre circulation et éliminer les toxines. Cependant, attention aux types d’eaux choisies, il est important de privilégier les eaux minérales alcalines, c’est-à-dire : Chantereine, Thonon, Evian, Saint Amand ou Hépar. Il faut éviter celles avec un pH acide comme Vichy, Carola Bleue, Badoit, Perrier ou encore Saint Yorre.

Règle 6 : attention aux facteurs aggravants

Certaines situations favorisent les montées d’acidité dans le corps, il est important de les prendre en compte au moment où nous décidons d’ajuster notre équilibre acido-basique :

  • Le stress : il entraîne de nombreux dégâts sur l’organisme et génère une acidité plus importante. Si vous êtes de nature anxieuse, alors il est important d’adopter une méthode de relaxation pour relâcher la pression et rééquilibrer l’organisme.
  • Les stimulants : l’alcool, le café et le thé sont des aliments acides. Il faut limiter leur consommation au maximum.

En respectant ces quelques règles, votre organisme retrouvera un pH neutre essentiel à son bon fonctionnement. Vous allez ainsi préserver vos fonctions vitales, mais aussi ressentir un regain de vitalité. Pour vous aider à composer vos menus, je vous invite à consulter ce classement des aliments selon l’indice PRAL, pour connaître ceux acidifiants et ceux qui sont neutres.

Les livres que je vous recommande sur Amazon.fr :

Vous avez déjà testé le régime acido-basique ? Partagez votre expérience en commentaire !

Soyez « social friendly » ! SVP Partagez cet article sur Facebook et Twitter

Merci et belle journée 😉 

Abonnez-vous et recevez nos actus avant tout le monde


Vos coordonnées restent confidentielles
Temps de lecture: 6 minutes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *