Le Jiaogulan : une plante phare de la médecine traditionnelle chinoise

Le Jiaogulan : une plante phare de la médecine traditionnelle chinoise

Posté dans Articles, Santé le avec 8 Réponses

Le jiaogulan, ou herbe de l’immortalité, est connu en Asie depuis des siècles. Il en est déjà question dans le livre Médecine contre la famine, paru à l’époque de la dynastie Ming qui régna sur la Chine de 1368 à 1644. Cette plante grimpante de la famille des cucurbitacées a la particularité de résister aux froids intenses, jusqu’à -15°C, mais également d’être riche en substances bénéfiques pour la santé humaine.

Le Jiaogulan pour rester en forme

Tout l’art de la médecine traditionnelle chinoise, depuis des millénaires, est de traiter l’être humain en bonne santé. Une approche différente de la médecine occidentale qui ne s’occupe que des malades. C’est donc quand on est en pleine forme qu’il faut se soigner ! Les Chinois, notamment des athlètes, prennent des feuilles de jiaogulan en infusion pour leurs vertus tonifiantes. Riches en vitamines A, C, E, en acides aminés et minéraux (dont le cuivre et magnésium), leur consommation régulière aurait un effet sur la longévité.

Les vertus de Gynostemma pentaphyllum

Gynostemma pentaphyllum : jiaogulan

La petite histoire veut que dans les années soixante-dix, lors d’un recensement, les autorités chinoises découvrent un nombre anormalement élevé de centenaires dans un village de la province de Guizhou. Après une étude plus précise du mode de vie de ses habitants, elles auraient constaté que les villageois buvaient des infusions de Jiaogulan, moins coûteuses que le traditionnel thé vert.

Une plante qui accroît la résistance physique

Légende ou pas, les bienfaits des feuilles de jiaogulan peuvent s’expliquer par leur forte teneur en saponines. On retrouve ces substances dans le ginseng, réputé pour accroître la résistance physique. Lors d’études menées au Japon, de 1969 à 1971, pour trouver des plantes de substitution au sucre, le professeur Nagai, un universitaire de Tokio, a découvert quatre fois plus de saponines dans le jiaogulan que dans le Ginseng. Ces molécules sont des agents actifs naturels qui ont la propriété de faire mousser l’eau, « sapo » signifiant « savon ». Elles ont également des propriétés antibactériennes, anti-inflammatoires et antifongiques. Par conséquent, elles renforcent les défenses naturelles.

Le Jiaogulan peut être qualifié d’adaptogène. Cette dénomination a été inventée par Nicolaï Lazarev, un scientifique russe, qui cherchait à définir le type d’action des plantes comme le ginseng vers 1947. Selon ce concept, une substance adaptogène accroît de manière générale la résistance de l’organisme aux différents stress qui l’affectent. La gelée royale, par exemple, appartient aussi à cette catégorie de substances. Les bienfaits du jioagulan sont donc de renforcer l’équilibre général du corps, et du coup de prévenir les maladies. On comprend pourquoi les Chinois l’appelait le « le thé de l’immortalité » !

Un complément à votre régime

Le docteur Tsunematsu Takemoto, un chercheur japonais de Hiroshima, s’est penché plus précisément sur les propriétés médicinales du Jiaogulan. Il a découvert qu’il permettait de réguler le mauvais cholestérol, de maintenir une pression artérielle normale chez les personnes souffrant d’hypertension, d’améliorer les performances sportives des athlètes et la résistance psychologique. En favorisant l’absorption des nutriments, il est aussi très utile dans le cadre d’un régime.

Comment consommer le Jiaogulan ?

Les vertus de Gynostemm

Infusion de feuilles de jiaogulan

La façon la plus courante de consommer les feuilles de Jiaogulan est sous forme de thé. Il est préférable de ne pas utiliser ses tiges, elles n’ont aucun effet. Il est possible de le cultiver en France, à l’intérieur ou l’extérieur, puisqu’il résiste très bien au froid. Pour cela, il convient de lui trouver un endroit ombragé, frais et humide.

Si vous êtes un sportif, débutant ou confirmé, alors des infusions de Jiaogulan peuvent vous aider à augmenter vos capacités physiques, ainsi qu’à retrouver plus facilement votre forme. Son effet apaisant et son action stimulatrice vous aident à rester motivé pendant votre régime. Même s’il n’a pas une grande vertu amincissante, boire 1.5 litres de liquide chaque jour est un excellent moyen d’éliminer. Or, une infusion de Jiaogulan peut facilement se substituer à votre traditionnelle bouteille d’eau ou à votre thé vert habituel, pour diversifier les saveurs.

Informez vos amis en partageant cet article sur Facebook et Twitter 😉

Belle journée à tous !

Abonnez-vous et recevez nos actus avant tout le monde


Vos coordonnées restent confidentielles
Temps de lecture: 4 minutes

8 Commentaires pour “Le Jiaogulan : une plante phare de la médecine traditionnelle chinoise

  • Bonjour,

    Peut-on manger les feuilles après les avoir fait infuser pour le thé ?? et combien de grammes pour un bol ?

    Merci, cordialement.

    Morel m_b

    Répondre
    • Bonjour M. Morel,

      Oui vous pouvez manger les feuilles après infusion, il n’y a aucun souci.

      Mettez une petite cuillère à café (environ 5 grammes) par tasse ou bol.

      Bonne semaine,

      Ralph

      Répondre
  • Bonjour,

    Peut on le boire à n’importe quel moment de la journée ou de la soirée ?

    ça n’empêche pas de dormir comme le thé vert après une certaine heure ?

    Répondre
    • Bonjour Halima,

      Je ne peux que vous conseiller d’expérimenter et d’ajuster votre consommation en fonction des résultats de votre propre expérience.

      Si une lectrice ou un lecteur a déjà été confronté à un problème d’insomnie après avoir consommé du jiaogulan, merci d partager votre expérience en commentaires, d’accord ?

      Belle fin de semaine Halima.

      Cordialement,

      Ralph

      Répondre
    • Bonjour Babeth,

      Je vous conseille de demander à votre pharmacien ou à l’herboriste chinois de votre ville. Les ventes sur internet ne sont pas toujours fiables.

      Bonne recherche.

      Ralph

      Répondre
  • Bonjour
    C’est vrai qu’on peut aussi mastiquer les feuilles fraîches? J’ai une plante et la personne qui me l’a donnée en consomme 4 par jour mais fraîches.

    Répondre
    • Bonjour Christine,

      Oui, on peut mâcher les feuilles fraîches, mais attention à ne pas en consommer plus de 5 grammes par jour.

      Attention, il est déconseillé de le consommer en même temps que certains aliments anticoagulants tels que le pamplemousse, canneberge. Sachez que jiaogulan peut provoquer des hémorragies. Le jiaogulan est également incompatible avec les antiagrégants y compris l’aspirine.

      A bientôt,

      Ralph

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *