Le DHA pour rajeunir, bonne ou mauvaise idée ?

Le DHA pour rajeunir, bonne ou mauvaise idée ?

Posté dans Santé le avec 2 Réponses

Entretenir la santé de l’organisme consiste à consommer des aliments sains dont les éléments nutritifs permettent d’assurer la croissance, mais aussi le bon fonctionnement des cellules, des tissus, des organes… Certains aliments permettent, quant à eux, non seulement de rester en bonne santé, mais aussi de rajeunir. Il existe d’ailleurs une grande diversité de compléments alimentaires dont les diététiciens recommandent de plus en plus la consommation.

Cet article s’intéressera particulièrement au DHA, un acide gras qui a d’énormes atouts, mais qui est encore peu connu des consommateurs.

 

La DHA, un acide gras à découvrir

Le DHA, plus connu sous l’appellation oméga-3, est un acide gras docosahéxaéonique considéré comme un miracle nutritionnel dans la série des « super-aliments » après la spiruline, la chlorelle, les super fruits, etc. Les bienfaits de cet élément nutritif sont nombreux et indispensables autant pour les adultes que pour les enfants. Il permet de rajeunir, d’assurer la santé et le bon fonctionnement des cellules nerveuses au niveau du cerveau et des yeux, il assure la fluidité des membranes et aide à prévenir certaines maladies comme l’Alzheimer, le diabète ou encore les maladies cardiovasculaires.

 

De quelle quantité l’organisme a-t-il besoin ?

En suivant la recommandation des diététiciens ou des experts de la santé, un adulte a besoin de consommer au moins 160 à 300 mg par jour et les enfants peuvent consommer entre 40 et 50 mg par jour.  Aujourd’hui, le problème n’est pas de consommer, mais plutôt de connaitre tous les aliments qui contiennent l’oméga-3.

Savez-vous que la DHA peut vous aider à rajeunir ? Mais elle possède aussi de nombreux autres bienfaits sur l'organisme. Découvrez comment utiliser la DHA au quotidien.

Les types d’acides gras docosahéxaéonique

Il existe deux types d’acide gras docosahéxaéonique. On a le type animal et le type végétal.

 

Le type animal

On retrouve généralement l’acide gras docosahéxaéonique d’origine animale dans les huiles des poissons et plus particulièrement dans les poissons gras comme ceux des eaux froides comme le hareng, le maquereau, le saumon, mais aussi le thon et la sardine (en boite). Ces types de poisson arrivent à générer plus d’acide grasdocosahéxaéonique que le corps humain ne peut fabriquer.

 

Le type végétal

Si vous êtes allergique au poisson, vous pouvez aussi consommer uniquement l’acide gras docosahéxaéonique d’origine végétale. Il y a d’abord le DHA végétal terrestre que l’on retrouve dans les huiles de colza, de noix ou encore de soja. On peut aussi retrouver de l’acide gras docosahéxaéonique dans les margarines faites à base de ces huiles.

Ensuite, il y a le DHA végétal marin.  Les microalgues comme la spiruline, la chlorelle, le wakamé, l’algue de Klamath…. contiennent également de l’acide gras docosahéxaéonique. La consommation de ces microalgues est de plus en plus recommandée par les experts à cause de leur valeur nutritive.

 Plus connu sous l’appellation oméga-3, la DHA permet d’assurer le bon fonctionnement des cellules nerveuses et des yeux, il aide à prévenir certaines maladies comme l’Alzheimer, le diabète ou les maladies cardiovasculaires.

Pourquoi consommer régulièrement du DHA ?

La consommation de cet élément, qu’on retrouve également dans le lait maternel, est indispensable pour maintenir une bonne santé de l’organisme. Une consommation régulière permet de réduire la pression artérielle ou la concentration sanguine en triglycérides. Il apporte également des éléments nécessaires  au développement du cerveau (la protéine LR11) surtout chez les plus jeunes.

Il joue également un rôle important contre la maladie d’Alzheimer et il aide à prévenir les insuffisances respiratoires.

Le DHA a aussi un fort pouvoir antioxydant, ce qui lui permet de lutter contre les radicaux libres. Par conséquent, cet acide gras est particulièrement utile pour lutter contre les signes du temps. Il aide votre organisme à combattre la dégénérescence des cellules, responsable du relâchement de la peau, de l’apparition des rides et des tâches brunes. Consommer davantage d’oméga-3 agit alors comme une cure de jouvence en donnant les armes nécessaires à vos cellules pour empêcher les radicaux libres de les dégrader.

 

Toutes les études menées jusqu’à présent ont prouvé que la consommation de l’acide gras docosahéxaéonique est très bénéfique pour la santé. Pour préserver le fonctionnement de votre organisme, mais aussi lutter contre le vieillissement, à vous de jouer et d’ajouter du DHA à vos menus quotidiens !

 

SVP partagez cet article sur vos réseaux sociaux. Belle journée 😉  

Abonnez-vous et recevez nos actus avant tout le monde


Vos coordonnées restent confidentielles
Temps de lecture: 4 minutes

2 Commentaires pour “Le DHA pour rajeunir, bonne ou mauvaise idée ?

  • Je propose un repas à la marocaine 2 à 3fois par semaine qui est un anti oxydant et fortifiant physique, intelectuel, et sexuel 200% :
    1/ Salade variée au thon et saumon
    2/ Friture variée et riche en sardines ( ou bien) gratin aux fruits de mer avec du saumon
    (Ou bien) un grand poisson, thon au four décoré par du saumon et petite sardine grillée et des tomates …
    3/ A boire avec un jus d’orange naturel

    Répondre
    • Bonjour Kattani,

      Merci pour cette proposition qui nécessite plus de détails : où êtes-vous situé ? comment passer sa commande ? combien coûte un plat ? livrez-vous au bureau ou à domicile ? quel est le délai de livraison ? etc.

      Bien cordialement,

      Ralph

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *