L’apipuncture, une thérapie au venin abeille

L’apipuncture, une thérapie au venin abeille

Posté dans Articles, Bien-Être, Santé le avec 6 Réponses

Directement liée à l’apithérapie, qui est un ensemble de soins basés sur les produits de la ruche comme le miel, la cire ou la gelée royale, l’apipuncture propose de soigner certaines maladies grâce aux piqûres d’abeilles !

Largement répandue en Asie, en Europe et en Amérique du Nord, cette médecine douce s’appuie sur les substances bienfaitrices contenues dans le venin d’abeille. Acupuncteurs, naturopathes, homéopathes et même apiculteurs, sont de plus en plus nombreux à proposer cette thérapie au venin d’abeille.

Je sens que j’ai piqué votre curiosité et que vous avez des tas de questions à me poser : quelles sont les propriétés du venin d’abeille ? Comment se déroule une séance d’apipuncture ? Quels maux soigne cette médecine douce ? Envolons-nous pour butiner les réponses…

Le venin d’abeille : un concentré de bénéfices

Lors d’une thérapie au venin d’abeille, le patient se fait piquer par le dard d’une abeille femelle ouvrière. Cette piqûre, pas plus douloureuse qu’une prise de sang, permet d’injecter le venin directement dans les veines et de profiter de ses incroyables vertus.

L'Apipuncture, une thérapie au venin d’abeille

L’apipuncture stimule les défenses immunitaires, tonifie les tissus, prévient contre les maladies cardio-vasculaires et détoxifie le corps

En effet, des recherches sur le venin de ces insectes piqueurs ont révélé qu’il était composé de 85% d’eau et de 15% de substances actives. Parmi ces dernières, il existe une forte proportion de protéines, peptides et acides aminés essentiels à notre organisme. Mais surtout, le venin contient des phospholipides, un acide gras essentiel à notre santé. Très rares dans notre alimentation, ils constituent pourtant une source optimale d’oméga-3. Leur force réside principalement dans le fait qu’ils soient solubles dans l’eau, contrairement aux triglycérides, autres types d’acides gras riches en oméga-3 et présents dans notre alimentation, qui doivent être émulsifiés.

En injectant cette substance directement dans notre corps, majoritairement composé d’eau, notre organisme diffuse plus facilement les bienfaits des omégas-3, alors que notre cerveau les absorbe beaucoup mieux.

Par conséquent, l’apipuncture stimule les défenses immunitaires, tonifie les tissus, prévient contre les maladies cardio-vasculaires et détoxifie le corps.

L’apipuncture pour soigner l’arthrite

Une autre substance du venin se révèle vraiment efficace pour soigner les douleurs musculo-squelettiques : la mélittine. Cet ensemble de 26 résidus d’acides aminés possède des propriétés anti-inflammatoires et analgésiques, particulièrement efficaces pour atténuer les rhumatismes.

Cette substance agit comme un stimulateur sur notre organisme, en favorisant la circulation du sang, ce qui a pour conséquence de réduire la pression sanguine et donc l’inflammation. La mélittine active également les glandes surrénales, qui produisent de la cortisol, ce qui a pour effet de réduire l’échauffement des tissus, mais aussi de soulager les douleurs.

L'Apipuncture, une thérapie au venin d’abeille

Efficace pour soulager les rhumatismes

De nombreuses recherches ont été menées par des scientifiques coréens pour évaluer les vertus anti-inflammatoires et analgésiques du venin d’abeille. Sur le rat, l’apipuncture aurait aidé à améliorer l’arthrite.

Concernant l’Homme, 626 études sur l’apithérapie et ses effets sur les douleurs musculo-squelettiques ont été répertoriées en 2008. Seulement 11 études ont vraiment retenu l’attention des scientifiques par leur méthode d’essai et la fiabilité de leurs résultats. Cependant, même si les conclusions révèlent une possible efficacité de la thérapie au venin d’abeille sur les patients atteints d’arthrite, des incertitudes demeurent sur la concentration de venin à utiliser et le nombre adéquat d’injections pour un réel fonctionnement.

Une médecine douce pour soulager la sclérose en plaque ?

De multiples témoignages sur la toile, émanant de personnes atteintes de sclérose en plaque, tendent à prôner la thérapie au venin d’abeille comme méthode fiable pour se soigner. Les malades déclarent avoir vu leur douleur s’estomper au profit d’un regain d’énergie.

Cependant, aucune recherche scientifique ne prouve ces propos, il convient alors de minimiser la valeur des articles publiés sur internet. Face à l’engouement et à l’espoir non-justifié que génère ce type de témoignage, la société canadienne de la sclérose en plaque a publiquement recommandé de ne pas utiliser ce traitement pour soigner cette pathologie.

Des recherches sur la lutte contre la maladie de Parkinson

Jusqu’à présent, le traitement le plus prescrit concernant la maladie des Parkinson est la L-Dopa, un précurseur de la dopamine. Mais des recherches souhaitent trouver une alternative et se penchent actuellement sur la possibilité d’utiliser l’apipuncture comme traitement.

L'Apipuncture, une thérapie au venin d’abeille

Maladie de Parkinson : l’avenir est peut-être dans l’apamine

La réponse à leurs recherches pourrait très bien venir de l’apamine, l’un des composants du venin d’abeille. Cette substance active semble en mesure de ralentir la dégénérescence des neurones dopaminergiques, responsable de la maladie de Parkinson. Pour tenter de démontrer cette hypothèse, le docteur Andreas Hartmann, aidés par ses collaborateurs, a injecté du venin d’abeille à des souris présentant un Parkinson. Les résultats furent étonnants et concluants puisque la dégénérescence a effectivement ralentie chez les rongeurs malades.

Néanmoins, le docteur Hartmann se veut prudent en avançant que le venin d’abeille présente un risque allergène potentiellement fatal. Il faudrait alors isoler l’apamine du venin pour la synthétiser en médicament, mais là encore, cela n’est pas si simple. En effet, comment savoir si son effet protecteur ne fonctionne pas en synergie avec les allergènes ?

L’apithérapie apporte une avancée dans la recherche sur le SIDA

Des chercheurs américains travaillant à la Washington University ont réussi à utiliser la mélittine, contenue dans le venin d’abeille, pour détruire le virus du SIDA. Ces scientifiques ont couplé la mélittine avec des nanoparticules chargées de filtrer les cellules atteintes du VIH. Comment est-ce possible ? Les cellules infectées par le virus sont beaucoup plus petites que les cellules saines. Ainsi, lorsque les nanoparticules boostées au venin d’abeille rencontrent ces dernières, elles rebondissent et passent leur chemin, alors que les premières entrent en contact avec la mélittine qui détruit le virus.

L'Apipuncture, une thérapie au venin d’abeille

HIV: la melittine pourrait-elle un jour éradiquer le virus du sida

Cette réaction fait naître de l’espoir auprès des scientifiques qui cherchent un moyen d’éradiquer le SIDA de l’organisme depuis de nombreuses années. Si le VIH a tant de mal à trouver un remède radical, c’est parce qu’il s’adapte à son environnement, ainsi qu’aux traitements existants. Or, l’apithérapie s’attaque directement à la source du virus et il est impossible pour lui de s’adapter à cela.

Cette découverte engage un premier pas vers un traitement alternatif, qui pourrait être plus efficace que tous ceux présents actuellement sur le marché. Néanmoins, si ces premiers résultats sont encourageants, il est nécessaire de rester prudent sur leur application concrète. Il faudra encore plusieurs essais cliniques pour déterminer les doses à prescrire et surtout, trouver la façon de l’administrer.

L’apipuncture représente une nouvelle médecine douce, mais ne se substitue en aucun cas à un traitement médical adapté. Si les recherches sur le venin d’abeille sont prometteuses, à l’heure actuelle, la méthode d’administration de ce remède naturel reste controversée et aucune donnée scientifique n’étaye réellement son efficacité sous cette forme. Il n’existe pas de diplôme officiel pour pratiquer cette méthode, soyez donc très prudent dans le choix de votre thérapeute si vous voulez absolument la tester.

Bien entendu, si vous êtes allergique aux piqûres d’abeilles, ou même d’insectes en général, l’apipuncture n’est absolument pas faite pour vous ! En cas de doute, mieux vaut en parler à votre médecin traitant ou consulter un allergologue.

SVP partagez cet article sur vos réseaux sociaux. Belle journée 😉 

Abonnez-vous et recevez nos actus avant tout le monde


Vos coordonnées restent confidentielles
Temps de lecture: 7 minutes

6 Commentaires pour “L’apipuncture, une thérapie au venin abeille

  • BELEHKIM Zineb

    Bonjour,

    j’ai ma soeur qui est gravement malade , et j’aimerais bien avoir une adresse d’un pratiquant de l’apipuncture en suède

    Merci (^_^)

    Répondre
  • Bonjour,

    J’ai mon papa qui soufre d arthrose.

    Avez-vous SVP une adresse dans le sud de la France, dans le Languedoc Roussillon ?

    Merci

    Répondre
    • Bonjour Ayach,

      Vous pouvez tenter de joindre M. Alain MERIT : Apiculteur, apithérapeute, trésorier de l’association « L’abeille me soigne » : alain.merit@wanadoo.fr

      Voici une liste d’apithérapeutes en France trouvée sur le net. Elle peut intéresser tout le monde : ICI

      Bone année 2016 ! Bien à vous.

      Ralph

      Répondre
  • Bonjour, moi je souffrais de la psoriasis depuis plus de vingt ans. Pour les médecins que j’ai vu c’est une maladie chronique inguérissable, alors j’ai utilisé des pommades pour soulager les douleurs, surtout en été. Cette psoriasis qui avait commencé au niveau des coudes et des jambes s’est déplacée au niveau des mains, sur tous les doigts j’avais des fissures.
    Maintenant Dieu merci grâce à l’apipuncture je suis guéri à 100%.
    Je me faisais piquer par une abeille trois fois par semaine pour une période de cinq mois, au niveau du bas du dos à trois doigts de la colonne vertébrale. Pour plus d’informations contactez-moi sur kouidertlm@gmail.com et que Dieu vous guérisse.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *