La vérité sur les médicaments anti-cholestérol

La vérité sur les médicaments anti-cholestérol

Posté dans Articles, Santé le avec 6 Réponses

cholesterol artère bouchée

Le cholesterol peut provoquer de nombreux problèmes de santé

Les statines, consommées par près de 5 millions de français atteints de cholestérol, sont aujourd’hui gravement remises en cause par le Professeur Even, auteur du célèbre « Guide des 4 000 médicaments utiles, inutiles ou dangereux ». J’en parle dans mon précédent article sur les médicaments dangereux à proscrire. Le marché des médicaments anti-cholestérol serait tellement rentable que les industries pharmaceutiques n’hésitent pas à cacher les études réalisées sur la véritable utilité des statines. De plus, le docteur Even pointe du doigt ce mythe du mauvais cholestérol, qui ne serait destiné qu’à faire peur aux patients, afin de vendre encore et toujours plus de traitements. Avec 200 millions de malades sous statines dans le monde, il convient de se poser sérieusement la question sur ce marché qui pèse 25 milliards de dollars.

Crédit vidéo: © Europe 1


Professeur Even : « Le cholestérol est une… by Europe1fr

Le mythe du mauvais cholestérol

Le professeur Philippe Even le dit tout de go : « Il n’y a pas de mauvais cholestérol« . Il affirme que les risques liés à cette pathologie sont surestimés et que l’infarctus tue bien souvent après 75 ans. Cette maladie imaginaire résulte des bénéfices colossaux dont profitent les laboratoires fabricants et vendeurs des statines. Si ces pilules s’avèrent efficaces pour réduire le cholestérol, il n’est pas du tout nécessaire de diminuer le taux de cholestérol pour réduire les risques cardio-vasculaires.

Le cardiologue français Michel de Lorgeril appuie les propos de son confrère dans divers livres sur le sujet. Cette maladie à l’image biaisée n’est pas responsable de tous les maux qu’on lui impute.

Une efficacité contestée des statines

Les statines constituent un marché énorme, qui représente plus de 2 milliards de comprimés avalés par an, pour un chiffre d’affaire à peine croyable de 25 milliards de dollars (environ 18 milliards d’euros). Quand nous lisons ces chiffres révélés par le Nouvel Observateur, il n’est pas étonnant de trouver des enquêtes qui soulignent la désinformation orchestrée par l’industrie pharmaceutique. Le magazine économique Business Week révèle ainsi que les fabricants de statines empêchent la parution des études qui prouvent l’inefficacité, voire la dangerosité, de ce médicament. Comment est-ce possible ? Tout simplement en évoquant le droit à la propriété intellectuelle.

En France, c’est de nouveau le docteur Michel de Lorgeril qui soutient les révélations de l’hebdomadaire américain, en dénonçant les essais cliniques qui font apparaître des résultats volontairement biaisés, en faveur des laboratoires et au détriment des patients.

Bien entendu, il existe des scientifiques prêts à dire le contraire et à défendre l’utilité des traitements anti-cholestérol. Sauf que dans la majorité des cas, ces chercheurs sont grassement rémunérés par les laboratoires eux-mêmes. L’exemple le plus connu étant celui du Docteur Scott Grundy, spécialiste du cholestérol et des lipoprotéines, auteur des recommandations nationales officielles en 2004 concernant les statines et rémunéré par les plus grands laboratoires pharmaceutiques du monde (Bayer, Merck, Pfizer…).

Les dangers des statines

Non seulement, les effets de cette molécule ne sont pas prouvés, du moins, dans la réduction des maladies cardiaques, mais en plus, les statines présentent des dangers et des effets secondaires lourds. Les études les plus approfondies n’ont duré que sur 5 ans alors qu’en moyenne, un malade va prendre ces comprimés sur environ 40 ans.

Pourtant, il semble bien que les traitements anti-cholestérol provoquent des conséquences indésirables qui peuvent être néfastes pour la santé, bien plus que le cholestérol lui-même. Un comble !

Les douleurs musculaires demeurent l’effet secondaire le plus connu mais des recherches complémentaires ont démontré des risques jusque-là niés. Le docteur Hippisley-Cox, de l’université de Nottingham, a mené une étude sur 2 millions de patients dans l’objectif de déterminer s’il y avait d’autres conséquences non-désirées inconnues. Publiée dans le British Medical Journal, elle affirme que les statines triplent le risque de myopathie chez les femmes et le multiplie par 6 chez les hommes. De plus, ces médicaments contre le cholestérol provoquent des risques d’insuffisance rénale deux fois supérieurs à la normale.

D’autre part, la FDA (Food and Drug Administration) exige que les notices intégrées dans les boîtes de statines contiennent désormais des effets indésirables supplémentaires comme les troubles cognitifs (pertes de mémoire et confusions), en espérant que cette mesure incite les médecins à réduire leurs prescriptions de statines.

Les traitements anti-cholestérol sont une véritable poule aux œufs d’or pour les laboratoires en pharmacie, qui ne cessent d’augmenter leurs bénéfices sur le dos des patients atteints d’un mal qui peut se soigner autrement. En effet, une bonne alimentation et un peu d’exercice peuvent permettre de diminuer le cholestérol si celui-ci est effectivement un peu élevé.

Face à ce constat aberrant, qui démontre la toute-puissance du lobby pharmaceutique et finalement, le peu de protection des patients, les autorités sanitaires commencent enfin à établir des campagnes de communication auprès des médecins pour les informer des nouveaux effets secondaires et de la fiabilité peu démontrée du traitement. Avec un peu de chance, le pavé lancé dans la mare par le professeur Even évitera les débordements.

Attention : Pour votre santé et votre bien-être, il est conseillé de toujours prendre l’avis de votre médecin ou d’un professionnel de la santé avant de modifier ou suspendre tout traitement médical en cours.

5 aliments anti cholestérol

Pour baisser naturellement votre taux de cholestérol, voici 5 aliments à privilégier dans votre alimentation :

  • L’avoine tout autant que le son d’avoine (riche en fibres bêta-glucanes), empêche en partie la réabsorption des sels biliaires dans l’intestin, ce qui diminue la production de cholestérol dans le foie. N’en consommez pas non plus en excès car elle peut perturber la digestion.
  • Les noix (riches en acides gras insaturés), à consommer avec modération.
  • L’huile de poisson riche en anti-oxydants et oméga 3 (réduit la pression artérielle).
  • L’huile d’olive (riche en anti-oxydants), abaisse le mauvais et augmente le bon cholestérol.
  • Le thé vert (les polyphénols qu’il contient bloquent l’absorption du cholestérol).

N’oublions pas qu’1/3 de notre cholestérol est issu de notre alimentation, les 2/3 restants sont produits par notre organisme.

Vous souhaitez réagir à cet article ? N’hésitez pas à commenter en quelques mots.

Soyez « social friendly » ! SVP Partagez cet article sur Facebook et Twitter

Merci et belle journée 😉 

Abonnez-vous et recevez nos actus avant tout le monde


Vos coordonnées restent confidentielles
Temps de lecture: 6 minutes

6 Commentaires pour “La vérité sur les médicaments anti-cholestérol

  • Merci encore Ralph .
    Comme plusieurs femmes j’ai du « mauvais » cholestérol et j’ai eu la « chance » d’avoir tous les effets secondaires du Tahor. J’étais même diagnostiqué par un médecin comme porteuse de la fibromyalgie, car les symptômes se ressemblaient, jusqu’à rencontrer par hasard un spécialiste que m’a demandé d’arrêter le Tahor et là, tous les symptômes ont disparus. Aujourd’hui je ne prends plus de médicament, je maintiens mon taux de cholestérol en équilibre par la médecine douce et par une hygiène de vie saine. Il faut être attentive, bien informée et à l’écoute de notre corps au moment où nous sommes sous traitement médical et surtout maintenir son médecin traitant informé de nos ressentis pendant le traitement.

    Répondre
    • Ralph Articles de l'auteur

      Bonjour Ellen, votre témoignage sur le Tahor est intéressant. Il est vrai qu’une simple hygiène de vie saine faite d’une alimentation naturelle et équilibrée et d’activité physique régulière peut suffire pour être en bonne santé et se prémunir de certaines maladies. Il suffit souvent de bannir de son assiette certains aliments mauvais pour le cholestérol afin d’abaisser son taux et le stabiliser : chacuterie, asperges, viandes grasses, chocolat, oeufs, beurre, fritures, etc. La fibromyalgie est une maladie très invalidante qui provoque des contractures musculaires atroces. Un membre de ma famille en souffre. A bientôt, et merci pour votre commentaire. Ralph

      Répondre
  • Pingback: Les bienfaits des épices sur la santé | Plus Mince Plus Jeune

  • Pingback: Maigrir avec les baies d’açai : attention aux idées fausses | Plus Mince Plus Jeune

  • Pingback: Les bienfaits du mûrier du Japon | Plus Mince Plus Jeune

  • Pingback: Conseils de www.plusminceplusjeune.org - Onlyvahine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *