Journée européenne de l’obésité : Pourquoi sommes-nous en surpoids ?

Journée européenne de l’obésité : Pourquoi sommes-nous en surpoids ?

Posté dans Maigrir le avec Aucun commentaire

En France, une personne sur deux est en surpoids et 15% de la population est obèse. Ces chiffres doivent alerter. En effet, l’obésité ne cesse d’augmenter partout dans le monde. La pathologie qui sévit également auprès des enfants a un impact très négatif sur la santé. Pourquoi sommes-nous en surpoids ? En cette Journée européenne de l’obésité,  essayons de répondre à cette question.

L’obésité, un véritable enjeu de santé publique

La définition de l’obésité, donnée par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) est la suivante :

L’obésité est une accumulation anormale ou excessive de graisse corporelle qui peut nuire à la santé

Toujours d’après l’OMS, presque 2 milliards d’adultes sont en surpoids dans le monde et 600 millions sont reconnus comme obèses. D’ailleurs, chaque année dans le monde, 2 800 0000 personnes décèdent d’obésité.

Pour savoir si une personne souffre d’obésité, il faut calculer son indice de masse corporelle. Le calcul est le suivant : IMC = poids en kilogrammes/taille².

  • Si l’IMC est compris entre 25 et 30, on parle de surpoids.
  • Si l’IMC est compris entre 30 et 40, on parle d’obésité.
  • Si l’IMC est supérieur à 40, on parle d’obésité morbide.

L’obésité a de graves répercussions sur la santé. L’importante surcharge pondérale et l’excès de masse grasse multiplient les risques de maladies cardiovasculaires, de troubles des articulations, de diabète de type 2, de dépression, de cancers ou encore de troubles respiratoires.

La pathologie inquiète les autorités de la santé, car elle réduit la qualité de vie des patients, mais aussi leur espérance de vie !

Par ailleurs, les femmes en surpoids ont plus de difficultés à tomber enceintes, elles multiplient les risques de fausse-couche et de naissance prématurée. Enfin, bon nombre d’hôpitaux ne sont pas équipés du matériel adéquat pour mener des examens sur des personnes obèses.

Les causes de l’obésité

70% des personnes obèses ont au moins un parent obèse. Faut-il considérer les facteurs génétiques ? La réponse des professionnels de la santé est sans appel : le facteur génétique ne suffit pas à expliquer l’obésité. Dans de très rares cas, la pathologie est causée par une maladie héréditaire appelée maladie de Prader-Willi. En revanche, la majorité des cas de surpoids ou d’obésité s’explique par une mauvaise hygiène de vie qui se transmet de génération en génération.

En effet, la surcharge pondérale est causée par un déséquilibre entre le nombre de calories ingérées et la quantité de calories dépensées. La mauvaise alimentation et le manque d’activités physiques sont souvent responsables de cet état. Néanmoins, d’autres causes peuvent être identifiées, comme les troubles alimentaires ou encore le manque de sommeil.

Focus sur l’obésité abdominale

Il existe différents types d’obésité. Quand la masse graisseuse s’accumule au niveau de la taille, on parle d’obésité abdominale. Notez que l’on peut souffrir d’obésité abdominale sans être obèse !  C’est le cas quand le tour de taille dépasse 102 cm chez l’homme et 88 cm chez la femme.

L’obésité abdominale est très dangereuse pour la santé, car la graisse entoure les organes vitaux.

Focus sur l'obésité abdominale

Pour combattre l’obésité abdominale, il est essentiel d’adopter une alimentation saine et équilibrée. Les aliments gras, sucrés et salés doivent être limités au profit de fruits, de légumes, de viandes maigres et de poissons. De manière générale, il est préconisé de manger des aliments non transformés.

Pour faciliter la digestion, les fibres et les probiotiques présents naturellement dans les laitages sont recommandés.

Parallèlement, il faut limiter la sédentarité et avoir une activité physique adaptée régulière comme la marche, le vélo, la course à pied ou encore la natation.

Comment traiter l’obésité ?

Il existe plusieurs traitements pour combattre l’obésité. Dans un premier temps, les professionnels de la santé mettent en place un régime alimentaire strict combiné à une activité physique adaptée pendant 3 mois. Le tout avec des objectifs précis en termes de perte de kilos. Le but est d’identifier les capacités et la motivation du patient à perdre du poids.

À l’issue de cette période, si les objectifs sont atteints, un traitement médicamenteux peut être proposé. Il se compose de coupe-faim et de brûle-graisse. Un accompagnement psychologique peut être nécessaire et donc inclus dans le traitement.

Si cela s’avère indispensable, la chirurgie bariatrique est proposée. Plusieurs options existent. Il est possible de poser un anneau gastrique, de réduire la contenance de l’estomac ou de le court-circuiter en créant un by-pass. Ces propositions sont généralement faites en dernier recours.

Adopter une bonne hygiène de vie en 5 étapes

Pour prévenir et combattre l’obésité à long terme, chez l’adulte comme chez l’enfant, il est essentiel d’adopter une excellente hygiène de vie. Et ce n’est pas aussi compliqué qu’on peut le penser !

Voici 5 étapes pour y parvenir.

1. Dans un premier temps, il faut identifier ses mauvaises habitudes alimentaires, comme le grignotage ou la consommation excessive d’aliments industriels et caloriques, et les mauvaises habitudes de vie comme la sédentarité.

2. Adopter un régime alimentaire adapté à son âge, son activité et ses besoins est primordial. Pour ce faire, il est judicieux de demander conseil à son médecin traitant ou à un nutritionniste qui pourra aider toute la famille.

3. Il faut également se bouger dès que possible : marcher 30 minutes par jour, avoir une activité physique 2 à 3 fois par semaine et limiter la sédentarité.

4. Réduire l’obésité, c’est aussi réduire les facteurs de stress et d’anxiété qui nous poussent à consommer des aliments réconfortants et très caloriques.

5. Enfin, il est conseillé de bien dormir. Le manque de sommeil augmente les risques d’obésité. De plus la fatigue nous empêche de nous bouger ! Il faut dormir suffisamment et avoir un sommeil réparateur.

Combattre l’obésité ne se fait pas en un jour. Les traitements proposés s’accompagnent toujours d’une nouvelle hygiène de vie plus saine. Il faut changer ses habitudes pour de bon afin de réduire sa surcharge pondérale, mais aussi prévenir l’obésité infantile.

N’hésitez pas à demander l’aide d’un médecin pour mettre en place un régime adapté à votre mode de vie et bénéficier d’un suivi motivant.

Merci de partager cet article sur Facebook et sur vos autres réseaux sociaux ! Belle journée 😉

Abonnez-vous et recevez nos actus avant tout le monde


Vos coordonnées restent confidentielles
Temps de lecture: 6 minutes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *