Grippe 2015 : pourquoi le vaccin est si peu efficace ?

Grippe 2015 : pourquoi le vaccin est si peu efficace ?

Posté dans Santé le avec Aucun commentaire

Cette année, la grippe a fait de nombreux ravages et inquiète l’Institut national de veille sanitaire (InVS).

Il y a eu 10 000 décès en France et 80 000 en Europe qui sont peut être imputé à la grippe. Un triste record… Pourtant, les personnes dites sensibles, comme les seniors, ont été vaccinées contre ce virus. Afin de comprendre une telle contradiction, le plus simple est de savoir pourquoi ces mesures de précautions ne sont pas suffisantes.

 Pourquoi le vaccin anti-grippe tue tant de personnes au lieu de les protéger ? Découvrez-le dans cet article

Le pourcentage d’efficacité du vaccin antigrippal

Le centre américain de contrôle et de préventions des maladies (CDC) a estimé que les personnes vaccinées contre la grippe étaient toujours vulnérables aux virus. Cela concerne tout le monde sans distinction d’âge ou de sexe.
Cependant, les personnes âgées sont les plus fragiles. En ce début d’année, il y a eu plus de 2 000 patients hospitalisés à cause de la grippe en France. Sans compter ceux qui sont morts et dont on ignore encore si la grippe est en cause ou pas.

Cela démontre que les vaccins ne sont plus aussi efficaces qu’avant. Des recherches sont alors effectuées à partir des consultations effectuées par les médecins dans cinq centres de santé américains. La conclusion est sans appel : le CDC déclare que l’efficacité réelle du vaccin est de 23 % seulement par rapport aux estimations des années précédentes.

 

Les causes de l’inefficacité du vaccin

L’épidémie de grippe engendre une situation alarmante qui est causée par la mutation des souches virales. C’est d’ailleurs la raison principale de l’inefficacité des vaccins, qui n’ont pas pris en compte cette évolution. En effet, l’OMS décide des souches à inclure dans les vaccins en analysant les données du mois février qui précède la grippe saisonnière. Or, en France, le virus qui était dominant jusqu’à maintenant était le H1N1 (depuis l’épidémie de 2009). Mais cette année, la mutation a positionné le H3N2 comme virus dominant. Il a donc infecté plus de 62 % des patients admis à l’hôpital, dont une partie de personnes ayant été vaccinées. C’est logique, puisqu’au final, le vaccin n’est pas prévu pour combattre cette souche !

Malgré ces mauvaises nouvelles, le CDC confirme l’importance de la vaccination qu’il faut associer à d’autres traitements.

 Pourquoi le vaccin anti-grippe tue tant de personnes au lieu de les protéger ? Découvrez-le dans cet article

Les mesures prises face à l’inefficacité du vaccin

Suite aux nombreux cas de personnes hospitalisées à cause de la grippe, le CDC recommande des traitements spécifiques pour pallier l’inefficacité des vaccins antigrippaux. Il suggère aux médecins de prescrire rapidement des médicaments antiviraux dès qu’un patient manifeste les premiers symptômes. Cette mesure de précaution est surtout préconisée aux malades les plus fragiles, comme les enfants, les personnes âgées ou celles souffrant d’une faiblesse du système immunitaire.

Par conséquent, il est impératif de consulter un médecin dès que l’état de santé se détériore. Cela permet alors de réduire les risques de complications graves. D’autant plus que les cas recensés en France sont proches du seuil épidémique, alors que les États-Unis l’ont déjà franchi.

 

L’inefficacité du vaccin antigrippal a suscité un vent de panique générale, amenant le CDC à chercher les causes de ce problème. Il se trouve qu’une mutation des souches virales ciblées par les vaccins est en cause et a rendu en partie inefficace les traitements préventifs. L’utilisation de médicaments antiviraux est alors recommandée, ainsi qu’une consultation immédiate chez le médecin dès les premiers symptômes.

 

SVP partagez cet article sur vos réseaux sociaux. Belle journée 😉

Abonnez-vous et recevez nos actus avant tout le monde


Vos coordonnées restent confidentielles
Temps de lecture: 3 minutes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *