Êtes-vous tuberculinique ?

Êtes-vous tuberculinique ?

Posté dans Santé le avec 1 Réponse

Le tuberculinisme est un terme utilisé couramment en homéopathie. Il s’agit d’une méthode thérapeutique visant à guérir les gens à l’aide de remèdes entièrement naturels à faibles doses. Cette médecine traditionnelle est créée au XVIIIe siècle par le docteur Hahnemann. Il était persuadé que des troubles énergétiques sont à l’origine de la plupart des maladies infectieuses. Le docteur Hahnemann avait désigné ces troubles sous l’appellation de miasmes, dont le tuberculinisme qui est en rapport avec la tuberculose. Le but de cette thérapie alternative est de supprimer les symptômes extérieurs de la maladie.

Avez-vous un profil tuberculinique ? Je vous explique tout dans cet article.

Le profil tuberculinique est défini par les homéopathes

La détection du tuberculinisme

Le tuberculinisme figure parmi les plus anciens miasmes, du fait que la tuberculose est une des maladies chroniques les plus répandues. Le Chilien Fontès a signalé la présence d’ultravirus filtrant dans les produits tuberculeux en 1910. Ce sont des éléments invisibles qui sont considérés comme la plus basse forme du cycle évolutif du bacille tuberculeux. Le sang du cordon des nouveau-nés est composé à 76 % de ces ultras-virus, du moins si ces bébés ont été accouchés par des femmes tuberculeuses.

Cette découverte a permis de déterminer que la tuberculose est une maladie héréditaire. La vaccination BCG est aussi mise en cause, car les enfants ayant ce profil tuberculeux sont encore plus enfoncés dans cet ensemble de symptômes et de troubles. Toutefois, les statistiques démontrent que sur dix personnes affectées, il ne s’agit que d’une affection bénigne. Sa manifestation varie d’une personne à une autre.

Malgré les traitements homéopathiques, il est difficile de dire qu’un patient est entièrement guéri. Les médicaments servent à affaiblir le bacille tuberculeux. Ce dernier est toujours présent dans l’organisme et certains facteurs peuvent lui rendre sa virulence. Il s’attaque aux organismes qui ont été affaiblis par le stress. Certains individus ne montrent aucun symptôme apparent et dans la plupart des cas, l’infection ne se transforme pas en tuberculose pulmonaire. Les Allemands appellent « Latentia » cette prédisposition latente qui perdure toute une vie sans qu’il y ait une importante manifestation pathologique.

Une mauvaise habitude alimentaire ainsi qu’un manque d’hygiène corporelle ou encore un déséquilibre affectif sont également considérés comme des facteurs provoquant le tuberculinisme.

Les études cliniques démontrent que ces troubles affectent principalement l’intestin et le foie. C’est un profil tuberculinique très révélateur, même si d’autres organes sont aussi concernés.

Avez-vous un profil tuberculinique ? Je vous explique tout dans cet article.

Le profil tuberculinique se caractérise par des symptômes polymorphes

Les caractéristiques du profil tuberculinique

Le profil tuberculinique se caractérise par des symptômes de formes diverses et très variables d’un individu à un autre. L’individu est marqué par un manque de confiance en soi, car le tandem intestin-foie représente l’axe poumon-foie dans la médecine chinoise. Le poumon est considéré comme le siège de l’identité d’une personne. En raison de son profil tuberculinique, le patient sera très dépendant de ses parents. La faiblesse du foie entraîne entre autres choses des troubles émotionnels et une hypersensibilité. Le foie est le bouclier des émotions selon la médecine chinoise. Le tuberculinique n’a donc pas assez de volonté de réalisation, car il s’enferme dans un monde imaginaire.

Sur le plan physique, l’homéopathe constate un amaigrissement et une insuffisance digestive sans raison apparente et qui est accompagnée de fatigue et de lassitude. Les personnes ayant un profil tuberculinique ont un état fébrile avec une température ne dépassant pas les 38°. Cette élévation thermique à la fois instable et inexplicable peut se produire même si la personne ne fournit que très peu d’effort physique.

Chez les adolescents et les enfants, l’homéopathe définit leur profil tuberculinique à cause de leur manque d’entrain, ainsi que par des douleurs de croissance. Les caries dentaires sont également des signes caractéristiques en plus de la présence de tâches sous les ongles.

Chez la femme et la jeune fille, les troubles ovariens sont fréquents avec un dérèglement du cycle menstruel, un manque de désir sexuel et des pertes blanches. La dysménorrhée et le retard de puberté sont souvent liés au tuberculinisme. Cet ensemble de troubles entraîne aussi des problèmes de circulation, articulaires, osseux, respiratoires, cutanés et rénaux.

Ces soucis de santé tels que le rhumatisme aigu, l’ostéoporose, l’anémie ou encore les allergies peuvent atteindre toutes les personnes présentant un profil tuberculeux. Les microadénopathies, l’hypertrophie des amygdales et des végétations indiquent une défaillance du système lymphatique et est souvent synonymes de profil tuberculinique. Il est alors plus facile d’administrer des médicaments naturels permettant de réduire ces malaises.

Les troubles circulatoires au niveau des jambes et des bras se traduisent par une cyanose des extrémités avec une congestion veineuse ou encore des engelures. La personne tuberculinique ne supporte pas les atmosphères confinées, le chauffage par le sol et la chaleur ambiante. Elle est aussi victime de palpitations, d’hypertension artérielle, mais aussi un essoufflement rapide. Après des analyses approfondies, l’homéopathe peut aider le patient à se sentir mieux et surtout à vivre mieux.

Le traitement adéquat du tuberculinisme

Les experts en homéopathie ont diagnostiqué d’autres symptômes indiquant qu’une personne possède le profil tuberculinique. Ils peuvent alors en déduire les traitements naturels qu’ils peuvent recommander à leurs patients. Les homéopathes donnent également des conseils pratiques sur le mode de vie qui convient aux personnes ayant un profil tuberculinique. L’objectif est d’éviter que le tuberculinisme ne se développe et que les personnes soient en bonne santé.

Avez-vous un profil tuberculinique ? Je vous explique tout dans cet article.

Les traitements naturels peuvent aider à vivre mieux

La première phase est d’écarter toutes les causes rendant le tuberculinisme plus violent. Les remèdes naturels ne contiennent ni produits chimiques, ni hormones. L’homéopathe conseille une alimentation saine sans matière grasse, sans laitage blanc, sans fritures et bien évidemment sans alcool. La consommation de fruits et de légumes frais est vivement conseillée. Il est préférable de consommer des légumes peu cuits ou crus assaisonnés d’huiles de colza et d’olives, qui ont été extraites sans chaleur. Pour ce qui est des aliments riches en protéines, le mieux est de les cuire à la vapeur ou à l’eau. Ces derniers doivent être digestes pour éviter les ballonnements et les nausées. Les huîtres, les poissons, le mouton et la volaille sont de bons exemples.

La deuxième étape consiste à suivre des cures quotidiennes d’oligo-éléments. Les angines, les grippes et les rhumes sont des affections passagères qui doivent être traitées avec des remèdes homéopathiques adéquats : pulsatilla, phosphorus, arsenicum album ou encore silicea. Les traitements de fonds réguliers doivent inclure le tuberculinum et le psorium. Il ne faut pas non plus oublier un traitement adéquat de l’intestin à base de régime, de levures, de draineurs et de lactobacilles.

Si vous pensez avoir ce profil ou si vous souhaitez simplement vous faire diagnostiquer, n’hésitez pas à prendre rendez-vous avec un homéopathe. Notamment si l’hérédité joue en votre défaveur. Établir un diagnostic de tuberculinisme permet d’anticiper la maladie et de bénéficier d’une thérapie naturelle pour l’endiguer.

Avez-vous déjà consulté un homéopathe pour savoir si vous êtes tuberculinique ?

SVP partagez cet article sur vos réseaux sociaux. Belle journée 😉  

Abonnez-vous et recevez nos actus avant tout le monde


Vos coordonnées restent confidentielles
Temps de lecture: 7 minutes

1 Commentaire our “Êtes-vous tuberculinique ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *