Detox de printemps : focus sur les organes émonctoires

Detox de printemps : focus sur les organes émonctoires

Posté dans Bien-Être le avec Aucun commentaire

Nettoyer notre organisme est essentiel pour être en bonne santé. C’est le principe d’une detox, souvent effectuée au printemps. Cependant, pour être réellement efficace, ce nettoyage de l’organisme doit avoir lieu au printemps et à l’automne. Selon la saison, la cure de detox sera différente. Au printemps, il faut se concentrer sur les organes émonctoires, c’est-à-dire ceux qui ont pour mission d’évacuer les déchets de notre organisme.

Plus Mince Plus Jeune vous propose de passer en revue ces fameux organes, leur rôle sur notre organisme et l’importance de leur nettoyage régulier.

 

Le foie, un organe émonctoire qui souffre en hiver !

Le foie est un organe essentiel puisque son rôle est de nettoyer le sang qui circule dans notre organisme. Il le filtre afin de le purifier de ses toxines. Il faut savoir que le foie est très sollicité en hiver. Pendant les fêtes et tout au long de la saison froide, nous mangeons plus gras, nous consommons du chocolat, nous buvons plus d’alcool… Bref, notre équilibre alimentaire est mis à mal !

Pour soulager cet organe émonctoire, il faut réduire au maximum les produits raffinés, les jours qui précèdent la detox, et les éradiquer pendant la cure. Il est aussi recommandé de limiter la consommation de gras et donc les aliments riches en glucides.

Pour permettre au foie de se régénérer, il est possible de miser sur les plantes. Ces dernières peuvent même être la base de la detox. Parmi les plantes préconisées, nous pouvons consommer du radis noir, des feuilles d’artichaut, du romarin, de la chicorée ou encore du pissenlit. En gélule, en jus ou en sachet, vous trouverez toutes ces plantes dans les magasins bio ou chez un naturopathe.

 

Les reins, un organe important pour l’élimination

Tout comme le foie, les reins filtrent le sang. Leur rôle est d’éliminer les toxines présentes dans l’organisme en les évacuant vers les urines.

Les déchets prennent la forme de petits cristaux qui sont mélangés à du liquide. Plus les urines contiennent de déchets, plus elles sont foncées. Avant et pendant la detox de printemps, il faut boire beaucoup d’eau afin de favoriser l’élimination de ces toxines. Celle-ci peut aussi être boostée grâce aux plantes comme le tilleul, le pissenlit, la prêle, l’oignon, le poireau et l’ensemble des choux.

 

Les intestins, un organe essentiel pour le bien-être

Nos intestins appartiennent à l’appareil digestif. Ils ont, tout comme les reins, pour objectif d’éliminer l’ensemble des déchets de notre organisme. Ils les récoltent auprès des autres organes puis les évacuent sous forme de selles.

Ce n’est pas pour rien qu’il est important d’aller à la selle chaque jour. Un bon transit limite l’encrassement des intestins, nettoie et purifie le corps.

Pour ce faire, quelques jours avant le début de la detox, on augmente sa consommation de fibres, on s’hydrate et on consomme des laitages bruts, afin de booster sa flore intestinale. Il est possible de se faire une petite cure de probiotiques !

jus et smoothiers, les alliés de votre detox de printemps

Pour optimiser sa cure detox et parfaitement décrasser les intestins, misez aussi sur certaines plantes comme le romarin, le thym, la sauge, l’anis, le fenouil, le cumin, la rhubarbe, le pruneau ou encore les graines de lin.

 

L’appareil respiratoire, un organe émonctoire insoupçonné

Notre appareil respiratoire évacue lui aussi des déchets. Hé oui ! Ces derniers ont le plus souvent une forme de gaz, mais ils peuvent aussi prendre la forme de glaires. Si nous respirons des déchets comme de la poussière ou des particules diverses, notre appareil respiratoire peut les rejeter dans leur forme d’origine.

Pour préserver les voies respiratoires, certaines plantes sont à consommer le temps de la detox de printemps. Il s’agit du thym, du serpolet, de l’eucalyptus, du radis noir ou encore de l’origan. Il est possible de consommer ces plantes ou de les exploiter grâce aux huiles essentielles.

 

La peau, un organe reflet de notre santé

La peau est elle aussi un organe émonctoire qui rejette des déchets. Ils sont éliminés sous forme de sébum, de transpiration ou de boutons. Pour s’assurer que la peau puisse faire son travail, il faut qu’elle puisse respirer. Pour ce faire, on garde sa peau propre, on fait des gommages, on mise sur du textile respirant.

Pour aider la peau à remplir ses fonctions, il faut consommer de la bardane, des pensées sauvages, des orties et de la camomille. La peau doit être préservée ! Attention au produit d’hygiène corporelle utilisé et au soleil.

En plus de prendre soin de tous ces organes, il est judicieux de faire une irrigation du côlon, un drainage lymphatique et pourquoi pas un bilan de santé !

 

Allez-vous faire une cure detox ? Répondez en commentaire !
Merci de partager cet article sur Facebook et sur vos autres réseaux sociaux ! Belle journée 😉

Abonnez-vous et recevez nos actus avant tout le monde


Vos coordonnées restent confidentielles
Temps de lecture: 4 minutes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *