Cancer : une alimentation adaptée pendant la chimio

Cancer : une alimentation adaptée pendant la chimio

Posté dans Articles, Santé le avec 1 Réponse

Vivre avec un cancer avancé n’est pas une chose évidente à supporter au quotidien mais cela peut s’amplifier au moment des repas, lorsque la chimiothérapie entraîne nausées, perte du goût et de l’appétit, problèmes de transit ou difficultés à mâcher. Pour éviter la dénutrition, il existe des aliments plus facilement assimilables par l’organisme, qui vous feront retrouver l’envie de manger et vous aideront à mieux supporter la chimiothérapie.

Quel type d’alimentation pendant la chimio ?

Si vous cessez de vous alimenter pendant votre traitement, vous risquez de présenter des carences en vitamines et minéraux indispensables à l’organisme. Votre système immunitaire étant déjà affaibli par la maladie, il est inutile d’en rajouter. Cependant, je comprends qu’il peut être difficile de mâcher, d’avaler ou simplement d’avoir envie de manger lorsque vous ressentez des nausées ou des douleurs à l’estomac. Pour cela, privilégiez les aliments froids, liquides et semi-liquides. Ils ne dégagent pas d’odeurs et sont souvent faciles à avaler puisqu’ils ne nécessitent pas d’effort de mastication. Si vous arrivez mâcher, vous pouvez opter pour du jambon, de l’omelette, des blancs de dinde ou du fromage. Si cela vous paraît difficile, les crèmes glacées, yaourts, soupes froides, compotes, vous permettent de vous nourrir facilement.

Apprenez à mieux supporter un cancer et son traitement

Soupe épicée au poulet

Si votre perception du goût est altérée ou si vous ne ressentez plus aucune saveur, essayez de relever vos plats avec des épices. Citron, persil, paprika, curry, thym, romarin, piment… rajoutez ce qui vous fait plaisir pour donner un goût plus prononcé à votre alimentation pendant la chimio.

Parfois, vous pouvez ressentir un dégoût pour un type d’aliment. Lors d’un cancer, il arrive de ne plus du tout avoir envie de viande rouge. Sachez qu’il existe de nombreuses personnes qui ont choisi de ne plus consommer de viande et elles s’en portent bien. Si cela vous arrive, remplacez simplement les steaks par du poisson, des œufs, de la pizza, du tofu, des fromages ou des laitages, qui contiennent de nombreuses protéines communes avec la viande rouge.

Conseils utiles pour mieux supporter la chimiothérapie

Mais l’envie de manger ne passe pas uniquement par ce qui se trouve dans votre assiette. Vivre avec un cancer avancé ne doit pas vous empêcher d’écouter vos envies. Lorsque la maladie est installée, ce n’est plus utile de vouloir manger sain et équilibré à tout prix, surtout que le corps sollicite plus de ressources qu’en temps normal. Si une petite fringale vous prend et qu’elle ne peut être comblée qu’avec des chips ou une barre de chocolat, allez-y. Les calories et l’énergie sont les bienvenus durant un cancer !

Pour se nourrir, il est nécessaire d’avoir un environnement convivial et chaleureux. Nous avons toujours plus d’appétit lorsque nous partageons le repas avec d’autres personnes. Même si vous mangez peu ou un menu différent de votre famille, essayez de partager ce moment avec eux, cela boostera votre appétit.

Vivre avec un cancer avancé, à 2 c'est mieux

Une petite marche par jour c’est bon pour le moral

Enfin, essayez de maintenir une activité physique durant la chimiothérapie. Bien entendu, je ne vous suggère pas de courir un marathon, mais ne serait-ce qu’une petite marche de 30 minutes par jour, cela joue favorablement sur le moral et sur l’appétit.

Jeûner pour soigner son cancer

J’avais évoqué dans un précédent article, les bienfaits du jeûne intermittent ou fasting sur l’organisme en bonne santé. Plus récemment, une étude a démontré que jeûner durant une chimiothérapie induit un ralentissement de la progression des tumeurs et du cancer. Une chimiothérapie combinée à des cycles courts de jeûne a permis de guérir 20% des souris atteintes d’un cancer agressif et 40% de celles ayant la même forme de maladie, mais moins étendue. Pour l’instant, ces résultats ne sont pas encore prouvés sur l’Homme mais ils fournissent un bon espoir pour les malades.

Crédit vidéo : © Arte

 

Enfin, si jeûner ne permet pas encore officiellement de guérir, il est sûr que cela réduit considérablement les effets secondaires liés au traitement. Etant donné les douleurs et nausées qu’une chimiothérapie peut provoquer, il est toujours utile d’avoir une solution pour apaiser ses gênes, même temporairement.

Quoiqu’il en soit, ne vous focalisez pas trop sur votre alimentation pendant la chimio. Tentez de manger ce qui vous fait plaisir, au rythme où cela vous arrange. S’il vous est plus facile de faire 6 petits repas par jour plutôt que 3 grands festins, alors faites ! Si vous n’arrivez plus avaler de viande, n’en mangez plus ! Adaptez votre alimentation à vos envies et vos besoins, c’est tout ce qui compte. Et en cas de doute, n’hésitez pas à en parler à votre oncologue, il saura vous conseiller et vous rassurer.

Vous souhaitez réagir à cet article ? N’hésitez pas à partager votre expérience ou vos remarques dans les commentaires.

Soyez « social friendly » ! SVP Partagez cet article sur Facebook et Twitter

Merci et belle journée 😉

Abonnez-vous et recevez nos actus avant tout le monde


Vos coordonnées restent confidentielles
Temps de lecture: 5 minutes

1 Commentaire our “Cancer : une alimentation adaptée pendant la chimio

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *