Affinez votre silhouette grâce à la danse tahitienne !

Affinez votre silhouette grâce à la danse tahitienne !

Posté dans Maigrir le avec Aucun commentaire

Qui ne s’est jamais mis en tête de modeler son corps en pratiquant une activité physique de façon régulière ? Cependant, entre la bonne résolution et l’action effective, il y a parfois un fossé ! Les excuses comme le manque de temps ne doivent pourtant pas entraver votre détermination. Si vous n’êtes pas fan de sport, le mieux reste d’opter pour une méthode plus douce et amusante, telle que la danse tahitienne. Certes, il faut un peu de temps pour maîtriser toutes les techniques de cette danse singulière, mais ce n’est pas impossible ! Quelques séances d’entraînement suffisent pour perfectionner votre déhanchement et pour acquérir la souplesse requise. Ainsi, en plus de retrouver une silhouette de rêve, vous pouvez épater vos proches quand vous aurez l’occasion de démontrer votre savoir-faire.

 Perdre du poids n'est pas toujours facile, surtout pour ceux qui ne sont pas habitués à faire du sport. La danse tahitienne est alors une excellente alternative pour affiner sa silhouette et mincir durablement.

La motivation, le secret d’une perte de poids saine

Vouloir maigrir est déjà une bonne chose, mais cette décision n’est pas à prendre à la légère. La première étape consiste à déterminer pourquoi vous tenez à perdre du poids. Les raisons que vous évoquerez renforceront votre volonté et votre motivation. Parfois, vous n’êtes pas forcément en surpoids, mais vous avez juste besoin de vous sentir bien dans votre peau. La danse tahitienne s’impose alors comme une pratique tonique, qui vous aidera à vous sentir mieux physiquement, mais aussi moralement. Qui n’est jamais sortie d’une piste de danse fatigué mais heureux ? Peu importe la danse, cette activité booste la perte de poids et requinque immédiatement notre moral.

 

La danse tahitienne, une bonne cure d’amincissement

Pour perdre du poids, plusieurs options s’offrent à vous : de la plus sympa à la moins sympa ! Faut-il mieux se déhancher sur de la musique tahitienne ou se priver d’une part de gâteau au chocolat ?

Le plus important dans un régime est de limiter l’effet yo-yo, causé par une perturbation du métabolisme. En effet, la privation engendre une frustration que le corps va compenser en mangeant encore plus. Il faut alors adopter une alimentation saine et équilibrée en privilégiant la qualité plutôt que la quantité. Et surtout, bouger ! C’est en bougeant que vous allez enclencher la perte de poids. Par ailleurs, les calories dépensées grâce à une activité sportive permettent plus facilement un petit écart de temps en temps et empêchent la sensation de frustration souvent fatale durant un régime.

Perdre du poids n'est pas toujours facile, surtout pour ceux qui ne sont pas habitués à faire du sport. La danse tahitienne est alors une excellente alternative pour affiner sa silhouette et mincir durablement.

Mais, si vous n’êtes pas trop branché sport, la danse tahitienne s’impose comme une excellente alternative. Elle produit les mêmes effets sur le corps qu’une activité sportive, avec le gros avantage de ne pas être trop contraignante, bien au contraire. C’est quand même plus agréable de danser que de soulever de la fonte, de courir ou de nager des longueurs, non ? D’autre part, la musique permet de se détendre et d’éprouver une sensation de bien-être à cause de l’endorphine qu’elle libère dans notre cerveau.

 

De jolies tablettes de chocolat grâce à la danse tahitienne

Il vous est possible d’affiner votre taille grâce à la danse tahitienne, car c’est une activité aérobique qui sollicite les muscles autour de la taille et qui vous aide à brûler vos calories. Cette danse se caractérise par des mouvements de la hanche qui sont rythmés aux sons des tambours.

Perdre du poids n'est pas toujours facile, surtout pour ceux qui ne sont pas habitués à faire du sport. La danse tahitienne est alors une excellente alternative pour affiner sa silhouette et mincir durablement.

Pour ce faire, vous devez garder vos épaules et votre dos bien droits afin d’étirer vos abdos. Pliez légèrement vos genoux tout en vous assurant que vos pieds sont bien à plat sur le sol. Placez vos bras au-dessus de votre tête ou faites-les balancer tout doucement le long de votre corps. Au cours de ces exercices, l’abdomen transversal tire sur les muscles de la taille en vue de les rendre plus solides.

Avec vos hanches, vous faites un grand cercle en vous penchant un peu en avant et en faisant travailler les abdos. Il s’agit des abdominaux supérieurs et inférieurs au niveau du ventre et qui forment les tablettes de chocolat. Ce résultat est obtenu à force de persévérance et au bout d’un certain moment. À chaque exercice, les muscles se contractent et s’allongent, jusqu’à provoquer des microfissures au niveau des fibres musculaires. Vous noterez un réel changement en constatant que vous pouvez mettre d’anciens vêtements, qui ne vous allaient plus il y a quelque temps.

 

Toute une série d’exercices pour brûler les calories

Au premier abord, la danse tahitienne semble très facile, mais c’est légèrement plus complexe. Il ne suffit pas de faire balancer les hanches de gauche à droite. Vous apprendrez à différencier les nombreuses figures qui se rapprochent des exercices d’aérobies. La danse tahitienne vous permet d’améliorer votre rythme cardiaque et d’augmenter votre endurance physique. Vous commencez à brûler vos calories au bout d’une dizaine de minutes, mais le résultat est beaucoup plus probant si vous effectuez ces mouvements pendant une demi-heure, à raison de deux ou trois fois par semaine.

Voici les différents exercices de danse tahitienne, avec chacun leurs spécificités :

– Le « Tamau » est le plus simple à faire, car vous ondulez vos hanches d’un côté à l’autre en travaillant vos obliques favorisant ainsi une flexion des genoux.

– La « Faarapu » fait travailler le ventre avec un roulement rapide.

– Le « Faarori » vous aide à tonifier les muscles de votre fessier.

– L’« Ami » désigne un roulement lent et ample du bassin dans les deux sens.

– Le « Tahapahape » ressemble au « Faarapu » en balançant d’un pied à l’autre pour faire pivoter les hanches.

– Le « Paipai » est une variante du « Tahapahape ». Vous faites un pas de côté, mais votre poids doit s’appuyer sur le pied en arrière.

– Le « Varu » désigne un mouvement en huit que vous faites avec vos hanches en coulissant vos pieds.

– Le « Horo » désigne le pas de course effectuée par les danseuses pour entrer sur scène.

– Le « Taparuru » est un claquement rapide que vous faites avec vos pieds.

– Le « Hurihuri » combine un balancement du corps accompagné de mouvements d’épaule.

– Le « Tu’ e » consiste à jeter le pied tout en se déplaçant, un peu comme si vous tapez dans un ballon.

– Le « Pa’oti » se résume au fait de réaliser des ciseaux avec les genoux.

– L’« Afata » désigne un « carré » effectué avec les hanches.

  

vidéo © Cyril à Tahiti

Ne soyez pas trop dur avec vous-même si vous n’y arrivez pas du premier coup, votre corps et vos mouvements s’assoupliront au fil du temps. Par ailleurs, vous pouvez très bien assister à des cours de danse avec vos proches. Et si vous n’êtes pas à l’aise en public, contactez un coach particulier pour apprendre la danse tahitienne chez vous. N’attendez donc plus pour tester cette méthode d’amincissement sans contrainte et qui s’annonce très amusante !

Vous avez déjà testé la danse tahitienne ? Partagez votre expérience !

SVP partagez cet article sur vos réseaux sociaux. Belle journée 😉  

Abonnez-vous et recevez nos actus avant tout le monde


Vos coordonnées restent confidentielles
Temps de lecture: 6 minutes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *