50 façons de se faire mâle

50 façons de se faire mâle

Posté dans Actus, Articles le avec Aucun commentaire

50 nuances de grey-50 façons de se faire mâleLe best-seller de l’année 2012 est sans aucun doute le roman érotique « 50 nuances de Grey », écrit par l’anglaise E. L. James. Cette fiction, tenue à l’origine sur son blog, remportait un franc-succès auprès des lecteurs anglophones qui s’impatientaient chaque semaine de connaître la suite de cette histoire d’amour atypique. L’histoire a fini par attirer un éditeur, Vintage Books, qui décide alors de la publier sous forme de roman. Le succès est immédiat : 40 millions d’exemplaires écoulés à travers le monde en 18 mois, dont 450 000 en France. Cette histoire sadomasochiste plaît essentiellement aux femmes puisqu’elles représentent 80% des lecteurs.

Retour sur un succès littéraire planétaire qui a déchaîné les passions et réveillé les libidos.

Une relation en deux teintes

Le livre raconte l’histoire d’Anastasia Rose Steele, jeune fille de 21 ans diplômée en littérature, qui doit interviewer le milliardaire en vogue, Christian Grey. Agé de 27 ans, terriblement séduisant, ce riche PDG invite Anastasia à sortir. Elle refuse avant de finalement céder. Une relation particulière s’installe entre eux et elle ne tarde pas à découvrir la face cachée de Christian, adepte des pratiques sadomasochistes. Elle est encore vierge et va devoir décider si elle est prête à faire ses premiers pas dans le monde du sexe de cette façon, seul moyen de garder l’homme dont elle est éperdument tombée amoureuse.

Un accueil nuancé

Le public et les critiques ont accueilli ce roman de façon mitigée. Certains encensent l’auteure d’avoir réussi à écrire un livre pornographique non-vulgaire, destiné à un lectorat féminin, et d’autres critiquent vivement le manque de qualités littéraires de l’histoire. Pourtant, malgré certaines tribunes très rudes envers le livre, il s’est écoulé à 40 millions d’exemplaires dans le monde et s’est classé 1er des meilleures ventes aux Etats-Unis pendant 37 semaines consécutives.

Le succès s’explique en grande partie par le buzz engendré et la curiosité de cette forme de littérature, d’habitude réservé à un public averti et discret, qui devient alors la lecture de madame tout-le-monde. Par ailleurs, les femmes le plébiscitent car il n’y a pas que des scènes de sexe crues, mais un contexte, une histoire d’amour et des dialogues. Même si les critiques trouvent les personnages bien trop lisses, sans profondeur et les dialogues de maigre qualité, le public aime s’identifier à des personnages avec un passé et une personnalité, aussi peu développée soit-elle.

Par ailleurs, la technologie a grandement aidé au succès de « 50 nuances de Grey » qui connaît un véritable engouement en format numérique. En effet, sur tablette ou liseuse, il est plus aisé de se cacher des regards pour le lire partout : transports en commun, cafés, salles d’attente, durant les pauses au bureau…

50 façons d’augmenter sa libido

Le phénomène de société dépasse largement le secteur littéraire puisque ce roman érotique a profité aux love-shops, qui se sont vu envahis de lectrices voulant pimenter leur relation de couple à la sauce Christian Grey. Si les pratiques BDSM étaient tabous et réservées à un milieu underground jusqu’à maintenant, elles tendent à se démocratiser grâce à ce livre de E.L James qui brise les codes et montrent que, finalement, le sadomasochisme est un moyen comme un autre de s’épanouir au lit. Il semble sincèrement que ce livre ait réveillé certaines pulsions que les françaises (de la métropole et des îles) réprimaient jusque-là.

Les magasins érotiques constatent une augmentation significative des ventes d’accessoires fétiches tels que les menottes, les boules de geisha, les masques, les cravaches ou encore les fouets. Un changement de comportement s’observe également chez les clients qui se dirigent naturellement vers les rayons de leur choix, alors qu’avant, ils hésitaient et avaient besoin de conseil. Les hommes, comme les femmes, ont pris confiance en eux et en leur sexualité.

Une adaptation à l’écran de Grey pour 2014

Face à un tel succès, les studios d’Hollywood ne pouvaient pas rester de marbre ! Universal studios a donc acquis les droits d’adaptation pour en faire un film, peut-être une trilogie, d’ici l’été 2014. Le plus difficile dans le portage sur grand écran sera très certainement de gérer les scènes de sexe SM. Si les américains n’ont aucun mal à filmer la violence, ils sont déjà plus puritains lorsqu’il s’agit de moments intimes. Le but n’étant pas de faire un film pornographique, il reste le ton juste à trouver pour que le sexe soit présent sans être omniprésent. Les personnages doivent également être développés et l’histoire d’amour doit demeurer plus forte que l’histoire sexuelle.

Crédit vidéo: © Youtube channel ShortCutsYT


Aucun casting n’a officiellement été annoncé pour les rôles titres d’Anastasia et de Christian. Cependant, des rumeurs annoncent la jolie Emma Watson, connue pour son interprétation d’Hermione dans les films « Harry Potter », ou la pétillante Mila Kunis, adepte des comédies (TED, Sexe entre amis, Sans Sarah rien ne va…), pour reprendre le rôle de la jeune vierge. Concernant le richissime Christian Grey, de multiples acteurs sont pressentis parmi lesquels : Ryan Gosling (Drive), Ian Somerhalder (Vampire Diaries), Chace Crawford (Gossip Girl), Aaron Johnson (Savages) ou encore Channing Tatum (Magic Mike). A suivre donc…

50 façons de se faire male-emma watson

Emma Watson

50 façons de se faire male-mila-kunis

Mila Kunis

50 façons de se faire du male-ryan-gosling

Ryan Gosling

50 façons de se faire du male-ian-somerhalder

Ian Somerhalder

50 façons de se faire du male-Chace-Crawford

Chace Crawford

50 façons de se faire du male-Aaron-Johnson

Aaron Johnson

50 façons de se faire du male-Channing-Tatum

Channing Tatum

Si « 50 nuances de Grey » n’est pas une grande œuvre littéraire, ce roman constitue tout de même une révolution dans notre façon de percevoir la lecture érotique et l’univers BDSM. Souvent qualifié de « porno pour maman », ce livre a en réalité un lectorat féminin beaucoup plus large. Il a même conquis le cœur des hommes (20% des lecteurs). S’il ne fera jamais figure de grand roman érotique comme les écrits du Marquis de Sade ou le roman « Histoire d’O » de Pauline Réage, il a le mérite d’avoir relancé ce genre littéraire et de l’avoir même démocratisé auprès d’un public plus large.

Vous souhaitez réagir à cet article ? N’hésitez pas à commenter en quelques mots.

Soyez « social friendly » ! SVP Partagez cet article sur Facebook et Twitter

Merci et belle journée 😉 

Abonnez-vous et recevez nos actus avant tout le monde


Vos coordonnées restent confidentielles
Temps de lecture: 6 minutes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *